New York

15 August 2016

UN Secretary-General on the Democratic Republic of the Congo (please scroll down for French)

Spokesman of the Secretary-General

Statement attributable to the Spokesman for the Secretary-General on the Democratic Republic of the Congo (DRC)

The Secretary-General is appalled by reports of the killing of at least 36 civilians on 13 August in the area of Rwangoma village, North Kivu province of the DRC, by suspected members of the Allied Democratic Forces (ADF). The Secretary-General condemns in the strongest terms this latest attack in the Beni area where, since October 2014, several hundred civilians have been killed by suspected members of the ADF.

The Secretary-General extends his condolences to the families of the victims and to the Government of the Democratic Republic of the Congo. He calls for those responsible for this attack to be brought to justice. He reiterates the commitment of the United Nations to support the authorities of the DRC in their efforts to address the threat posed by armed groups and end impunity, in line with MONUSCO’s mandate.

New York
15 August 2016

Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur République démocratique du Congo (RDC)

Le Secrétaire général est consterné par le massacre d'au moins 36 civils perpétré ce samedi 13 août non loin du village de Rwangoma, province du Nord Kivu de la RDC, par des membres présumés des Forces démocratiques alliées (ADF). Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus forts cette dernière attaque dans le territoire de Beni où, depuis octobre 2014, des centaines de civils ont été tués par des membres présumés de l'ADF.

Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des victimes et au gouvernement de la République démocratique du Congo. Il demande que les responsables de cette attaque soient traduits en justice. Il réitère l'engagement des Nations Unies à soutenir les autorités de la RDC dans leurs efforts pour faire face aux menaces des groupes armés et faire cesser l'impunité, en conformité avec le mandat de la MONUSCO.

 

New York

Le 15 août 2016