New York

28 April 2016

Statement attributable to the Spokeman for the Secretary-General on the situation in Côte d’Ivoire [scroll down for French version]

The Secretary-General welcomes the adoption earlier today of Security Council resolution 2284 extending the mandate of the United Nations Operation in Côte d’Ivoire (UNOCI) for a final period, until 30 June 2017, as well as Security Council resolution 2283, terminating the sanctions regime established pursuant to resolution 1572 (2004).

The Secretary-General welcomes the determination of the people and the Government of Côte d’Ivoire in overcoming the political and security crises that led to the deployment of UNOCI in April 2004. It is the continued positive evolution of the situation in Côte d’Ivoire, including the successful conclusion of the presidential elections last year, which has enabled the United Nations to enter the final stage of peacekeeping in the country.

The Secretary-General recognizes the important role played by partners throughout the Ivorian crises, in particular the African Union, the Economic Community of West African States, the troop and police contributing countries and the United Nations country team, which facilitated the achievements made by UNOCI. The Secretary-General underscores the importance of the continued engagement of all partners during the transformation of the United Nations’ engagement in Côte d’Ivoire over the course of the next year, in particular through the United Nations Country Team, and following the closure of UNOCI.

The Secretary-General reiterates the United Nations’ continued commitment to Côte d’Ivoire.

******

Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur la situation en Côte d’Ivoire

Le Secrétaire général se félicite de l’adoption aujourd’hui par le Conseil de Sécurité de la résolution 2284 par laquelle le Conseil proroge le mandat de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI) pour une période finale allant jusqu’au 30 juin 2017, ainsi que l’adoption par le Conseil de la résolution 2283 mettant fin au régime des sanctions établit par la résolution 1572 (2004).

Le Secrétaire général salue la détermination du peuple et du Gouvernement de la Côte d’Ivoire à œuvrer pour la résolution de la crise politique et sécuritaire qui a conduit au déploiement de l’ONUCI en avril 2004. C’est l'évolution positive de la situation en Côte d'Ivoire, y compris la conclusion réussie des élections présidentielles l'année dernière,  qui a permis aux Nations Unies d’entrer dans la dernière phase du maintien de la paix dans le pays.

Le Secrétaire général reconnait le rôle important joué tout au long de la crise ivoirienne par de nombreux partenaires, en particulier l’Union africaine, la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest, les pays contributeurs de troupes et de police ainsi que l’équipe pays des Nations Unies dans la réalisation du mandat de l’ONUCI. Le Secrétaire général souligne l’importance d’un engagement continu de tous les partenaires durant la transformation de la présence des Nations Unies au cours de l’année à venir, en particulier à travers l'équipe pays, et au-delà du départ de l‘ONUCI.

Le Secrétaire général réaffirme l’engagement des Nations Unies à demeurer aux côtés de la Côte d’Ivoire.