New York

22 March 2016

Secretary-General's message on World Water Day [scroll down for French version]

This year’s World Water Day focuses on the links between water and jobs.  Almost half of all workers – 1.5 billion people – work in water-related sectors, and nearly all jobs depend on the availability of freshwater.

Despite its paramount importance, water as a sector generally does not receive the attention it deserves.  Water is central to human survival, the environment and the economy. 

All workers can be harmed by poor water and sanitation.  Of 2 million work-related deaths every year, nearly one-in-five are caused by poor quality drinking water, inadequate sanitation and poor hygiene.

People with the least access to water and sanitation often also lack access to health care and stable jobs.  This perpetuates the cycle of poverty.  I am especially concerned by gaps between cities and the countryside, men and women, and rich and poor.  The basic provision of adequate water, sanitation and hygiene services at home, at school and in the workplace enables a robust economy by contributing to a healthy and productive population and workforce.

We can take bold action to address water inequity as part of our efforts to realize the 2030 Agenda for Sustainable Development.  Sustainable Development Goal 6, on ensuring availability and sustainable management of water and sanitation for all, addresses the need for access.

On this World Water Day, let us reaffirm our commitment to improve the quality, management and protection of water resources as part of our historic campaign to achieve a life of dignity for all people.

*****

Cette année, la Journée mondiale de l’eau met l’accent sur les liens entre l’eau et l’emploi. Près de la moitié des travailleurs – 1,5 milliard de personnes – travaillent dans des secteurs liés à l’eau, et presque tous les emplois dépendent de la disponibilité de ressources en eau douce.
Malgré son importance cruciale, l’eau ne reçoit pas toute l’attention qu’elle mérite en tant que ressource à gérer. Or, elle joue un rôle central dans la survie de l’humanité, l’environnement et l’économie.
Tous les travailleurs peuvent subir les effets nocifs d’un approvisionnement en eau et d’un assainissement déficients. Près d’un cinquième des 2 millions de décès imputables au travail sont causés par une eau potable de piètre qualité, un assainissement inadéquat et une mauvaise hygiène.
Bien souvent, les gens qui ont le moins accès à l’eau et à l’assainissement sont également ceux qui ont difficilement accès à des soins de santé et à des emplois stables, ce qui perpétue le cycle de la pauvreté. Je suis particulièrement préoccupé par les disparités entre villes et campagnes, entre hommes et femmes, et entre riches et pauvres. La prestation de services essentiels d’approvisionnement en eau, d’assainissement et d’hygiène adaptés à domicile, dans les écoles et sur les lieux de travail permet l’éclosion d’une économie robuste en contribuant au maintien d’une population et d’une main-d’œuvre saines et productives.
Nous pouvons prendre des mesures audacieuses pour remédier aux inégalités en matière d’accès à l’eau dans le cadre des efforts que nous déployons pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030. L’objectif de développement durable 6 – garantir l’accès de tous à des services d’alimentation en eau et d’assainissement gérés de façon durable – répond à cet impératif.
En cette Journée mondiale de l’eau, réaffirmons notre ferme volonté d’améliorer la qualité de l’eau et la gestion et la protection des ressources en eau dans le cadre de notre campagne historique qui vise à garantir à tous les êtres humains le droit de vivre dans la dignité.