New York

15 July 2015

Secretary-General's message on World Youth Skills Day [scroll down for French version]

I welcome this first-ever commemoration of World Youth Skills Day.  On July 15th each year, the international community will underscore the value of helping young people to upgrade their own abilities to contribute to our common future.

While overall more young people have greater educational opportunities than in the past, there are still some 75 million adolescents who are out of school, denied the quality education they deserve and unable to acquire the skills they need.

We may see an understandably frustrated youth population – but that picture is incomplete.  With the right skills, these young people are exactly the force we need to drive progress across the global agenda and build more inclusive and vibrant societies.

Skills development reduces poverty and better equips young people to find decent jobs. It triggers a process of empowerment and self-esteem that benefits everyone. And it strengthens youth capacity to help address the many challenges facing society, moving us closer to ending poverty hunger, injustice and environmental degradation.

On this Day, I call for investing politically and financially in developing the skills of young people so that they can help build a more just and sustainable future for all.

*****

Je salue pour la toute première fois la célébration de la Journée mondiale des compétences des jeunes. Chaque année, le 15 juillet, la communauté internationale rappellera avec force combien il importe d’aider les jeunes à développer leurs aptitudes à contribuer à notre avenir commun.
Si d’une manière générale, les jeunes ont aujourd’hui davantage accès à l’enseignement que par le passé, il y a cependant encore 75 millions d’adolescents non scolarisés, qui n’ont pas accès à un enseignement de qualité comme ils y ont droit et qui ne sont pas en mesure d’acquérir les compétences dont ils ont besoin.
On peut voir la jeunesse comme étant naturellement frustrée – mais c’est là une image incomplète. Avec les compétences voulues, cette jeunesse est exactement le moteur qu’il nous faut pour promouvoir le progrès mondial et édifier des sociétés plus dynamiques et sans exclus.
Le développement des compétences réduit la pauvreté et fait que les jeunes sont mieux armés pour trouver un emploi décent. Il engendre habilitation et estime de soi, pour le bien de tous. Il accroît en outre la capacité des jeunes à affronter les nombreux défis de la société, nous rapprochant ainsi de l’objectif de mettre un terme à la pauvreté, la faim, l’injustice et la détérioration de l’environnement.
En cette Journée, j’appelle à ce que l’on s’investisse politiquement et financièrement dans le développement des compétences des jeunes pour qu’ils puissent contribuer à l’édification d’un avenir plus juste et plus durable pour tous.