New York

02 April 2015

Secretary-General's message on World Autism Awareness Day [scroll down for French version]

I am hugely encouraged by the growing public awareness of autism spectrum disorders and the increase of public services to many of those affected. World Autism Awareness Day not only fosters greater understanding, it empowers parents into seeking early intervention therapies and calls for the full integration of persons with autism into society. It also invites policy-makers to encourage schools to open their doors to students with autism. With adequate support, they can -- and should -- be educated in the heart of their communities. Now is the time for even greater access and work opportunities for persons with autism.

This year, I am pleased to launch an employment “Call to Action”, inviting businesses to make concrete commitments to employ people on the autism spectrum. We encourage public offices, corporations, and small businesses to have a closer look at the way they perceive people with autism, to take the time to learn about the condition and to create life-changing opportunities.

          People with autism have enormous potential. Most have remarkable visual, artistic or academic skills. Thanks to the use of assistive technologies, non-verbal persons with autism can communicate and share their hidden capabilities. Recognizing the talents of persons on the autism spectrum, rather than focusing on their weaknesses, is essential to creating a society that is truly inclusive.

           Yet even where autism awareness is most advanced, more than 80 per cent of adults with autism are unemployed. That is why it is so important for employers to understand their unique and often exceptional skills, and to enable work environments where they can excel.

This important mission can only be achieved with appropriate vocational training and adequate support alongside a recruitment process that can allow people to successfully integrate into workforces around the world. 

The United Nations General Assembly has called for greater access and opportunities for persons with autism.  In declaring 2 April as World Autism Awareness Day, the Assembly also called for training for public administrators, service providers, care-givers, families and non-professionals to support the integration of persons with autism into society, so that they can realize their full potential.

On World Autism Awareness Day, let us join forces to create the best possible conditions for those with autism, so that they can make their own contribution to a future that is fair and sustainable for all.

*****

Il est extrêmement encourageant de constater que les troubles du spectre autistique sont de mieux en mieux connus du public et que beaucoup de ceux qui en sont atteints ont désormais accès à des services plus complets. La Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme ne doit pas seulement faire mieux comprendre cette maladie, elle peut aussi donner aux parents le courage d’envisager des thérapies précoces et être l’occasion de promouvoir la participation à part entière des autistes à la vie en société, notamment en plaidant auprès des décideurs politiques pour qu’ils demandent aux établissements scolaires d’ouvrir leurs portes aux autistes. Avec l’aide voulue, les autistes peuvent – et devraient – être scolarisés aux côtés des autres enfants. Il importe aujourd’hui d’offrir encore davantage de possibilités aux personnes souffrant de l’autisme, y compris dans le monde du travail.
Cette année, je suis heureux de lancer un « Appel à l’action » en invitant les entreprises à prendre des engagements concrets pour employer des personnes atteintes de troubles du spectre autistique. Nous encourageons les services publics et les entreprises petites ou grandes à réfléchir davantage à la manière dont elles perçoivent les personnes souffrant d’autisme, à prendre le temps de s’informer sur leur condition et à leur donner la possibilité de vivre une vie pleine.
Les personnes qui souffrent d’autisme ont un énorme potentiel. La plupart ont de remarquables qualités sur les plans visuel, artistique ou intellectuel. Grâce aux technologies d’assistance, les personnes atteintes d’autisme qui sont non verbales peuvent communiquer et partager leurs capacités cachées. Pour permettre l’avènement d’une société qui soit vraiment ouverte à tous, il faut savoir reconnaître les talents des personnes qui appartiennent au spectre de l’autisme plutôt que de se focaliser sur leurs points faibles.
Pourtant, même dans les pays où le problème de  l’autisme est le mieux connu, plus de 80 % des adultes qui en souffrent sont sans emploi. C’est la raison pour laquelle il est vraiment fondamental que les employeurs comprennent que ces personnes ont des capacités uniques et souvent exceptionnelles, en leur donnant les moyens d’exceller au travail.
Mais cela ne sera possible que si l’on prévoit des formations professionnelles adaptées et l’offre d’un soutien adéquat en marge des procédures du recrutement pour que partout les personnes souffrant de l’autisme puissent intégrer avec succès le monde du travail. 
L’Assemblée générale des Nations Unies a souhaité que davantage de possibilités soient offertes aux personnes souffrant de l’autisme.  En proclamant le 2 avril Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, elle  a aussi demandé que des formations soient dispensées aux administrateurs de services publics, aux prestataires de services, aux prestataires de soins et aux soignants, aux proches et aux non-spécialistes, pour faciliter l’intégration des personnes souffrant de l’autisme dans la société, afin qu’elles puissent réaliser pleinement leur potentiel.
En cette Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, nous devons unir nos forces pour instaurer des conditions optimales qui permettent à ceux qui souffrent de l’autisme de contribuer eux aussi à la réalisation d’un avenir juste et durable pour tous.