Tunis, Tunisia

05 December 2003

Message du Secretaire General au premier sommet des chefs d&#39etat et de gouvernement des pays partenaires de la cooperation en mediterranee occidentale [lu par M. Ariel Francais, Coordonnateur resident des Nations Unies en Tunisie]

C'est avec plaisir que je vous adresse à tous mes salutations chaleureuses à l'occasion de ce premier Sommet des Chefs d'État et de gouvernement des pays partenaires de la coopération en Méditerranée occidentale. Je voudrais rendre hommage au peuple et au Gouvernement tunisiens qui, sous la conduite du Président Ben Ali, accueillent cette réunion importante dans leur capitale.

Une des particularités de votre région est l'importance, depuis toujours, des échanges humains, commerciaux et culturels entre vos peuples. De tous temps, vos civilisations se sont enrichies au contact les unes des autres, tout en sachant conserver leurs spécificités.

Ce Sommet est l'occasion de renforcer le dialogue –dialogue politique et dialogue des cultures et des civilisations –entre les pays riverains de la Méditerranée occidentale en vue de conforter la confiance entre vos peuples et de favoriser le co-développement harmonieux de la région.

Le renforcement de la coopération et de la coordination entre vos pays ne peut que contribuer à consolider la sécurité et la stabilité régionale.

Le développement de stratégies communes face à la mondialisation des échanges aura un impact positif sur la croissance et la stabilité de la région. Dans ce contexte, il est important que la partie européenne continue d'appuyer les efforts d'intégration économique et de coopération des pays du Maghreb.

La manière dont sont gérés les phénomènes migratoires influe elle aussi sur la sécurité et la stabilité régionale. C'est pourquoi je me réjouis de votre volonté de promouvoir une approche globale, équilibrée et concertée des échanges humains et des migrations.

Vos peuples aspirent tous au progrès, à la prospérité, à la paix et à la stabilité. C'est à vous, leurs dirigeants, qu'il appartient de mettre en place les stratégies et les politiques communes qui permettront de faire de ces aspirations une réalité pour toute la région.

J'encourage les pays de l'Union du Maghreb Arabe à concrétiser leur intégration régionale et à formuler des objectifs communs en vue de tirer pleinement parti du partenariat avec leurs voisins européens.

L'approfondissement de ce partenariat favorisera également le renforcement de la coopération euro-maghrébine, euro-méditerranéenne et euro-arabe –un processus que soutiennent les Nations Unies en tant que fondement d'un avenir commun de paix et de prospérité.

Je vous souhaite un débat fructueux.