Bangui, Central African Republic

27 October 2003

Message du Secretaire General a l&#39occasion de la cloture du dialogue national en Republique centrafricaine (lu par le General Lamine Cisse, Representant du Secretaire general en Republique centrafricaine)

C'est avec plaisir que je vous adresse à tous mes salutations à l'occasion de la clôture du dialogue national, que j'ai suivi avec le plus grand intérêt.

Je tiens à vous féliciter pour l'esprit d'ouverture, de pardon et de compréhension qui a marqué vos débats. Vous avez examiné avec franchise la situation qui a prévalu pendant des décennies dans votre pays aux plans politique, socio-économique et sécuritaire. Vous avez compris la nécessité d'engager un dialogue permanent pour préserver durablement l'unité nationale et garantir le bien-être des générations présentes et futures.

Vous avez fait des recommandations fort pertinentes en vue du rétablissement de la paix sociale, de la stabilité politique et de la cohésion nationale, conditions indispensables à un développement humain harmonieux et durable.

Toutefois, la réconciliation nationale véritable n'est pas un simple événement, mais un processus. C'est pourquoi il est essentiel que vous fassiez preuve de détermination et d'une volonté politique ferme dans la mise en œuvre des recommandations et décisions issues de vos assises. Il faudra poursuivre vos efforts bien au-delà de la période de transition.

La communauté internationale, et le système des Nations Unies en particulier, ont appuyé depuis le début ce processus crucial pour l'avenir de votre pays, notamment sur le plan technique. Soyez certains que l'ONU continuera à soutenir les efforts que vous faites en vue de restaurer la légalité constitutionnelle au moyen d'élections crédibles, démocratiques et transparentes.

Permettez-moi, pour terminer, d'adresser mes félicitations aux organisateurs du dialogue national et de remercier tous les Chefs d'Etat présents ou leur représentant, ainsi que tous ceux qui ont soutenu ce dialogue. Je salue tout particulièrement le Président gabonais, Son Excellence El Hadj Omar Bongo, qui a parrainé les présentes assises.