New York

19 September 2017

Note to correspondents: Meeting on the Democratic Republic of the Congo in the margins of the 72nd Session of the United Nations General Assembly

Chairman’s summary
 
 
1.            On 19 September 2017, the United Nations convened a meeting on the preparations for the elections in the Democratic Republic of the Congo at the United Nations Headquarters in New York, in the margins of the General Debate of the seventy-second session of the United Nations General Assembly. The meeting agreed on a coordinated approach involving the United Nations, the African Union, the European Union, the Organisation internationale de La Francophonie, and the Southern African Development Community, including through the establishment of a coordinated team of experts, to facilitate the mobilization of the required political, technical, financial and logistical support, in accordance with resolution 2348 (2017), to assist the Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), and sustain progress for the preparations of the elections.
 
2.            The meeting welcomed the expressed commitment of the authorities of the Democratic Republic of the Congo to respect the Constitution and stressed the need for further confidence building measures to create conducive conditions for the pursuit and successful conclusion of the electoral process.  Participants reaffirmed the centrality of the 31 December 2016 agreement and the necessity for its full implementation to pave the way for the timely holding of free, fair, peaceful and credible elections in Democratic Republic of the Congo.
 
3.            The meeting underscored that the swift and complete implementation of the 31 December 2016 agreement is critical in supporting the legitimacy of the transitional institutions. In this regard, participants urged Congolese stakeholders to redouble their efforts to prepare for the timely holding of free, fair, peaceful and credible presidential and legislative elections, in accordance with the provisions of the 31 December 2016 agreement, and in parallel take additional confidence building measures, in line with the agreement, in order to create a conducive environment for the successful conclusion of the electoral process.
 
4.            The meeting acknowledged the progress made by the CENI in the voter registration, with the assistance of MONUSCO and the monitoring of the Organisation internationale de La Francophonie, and stressed the need for the early publication of an electoral calendar and a budget, as per the 31 December 2016 agreement. The meeting takes note of the repeated commitment by the authorities of the Democratic Republic of the Congo authorities to fund the upcoming electoral cycle, despite the budgetary difficulties facing by the Government. Participants also encouraged donors to fund the multi-partner fund for the Projet d’Appui au Cycle Electoral au Congo (PACEC) to support the electoral process as soon as these essential elements are agreed and formalized.
 
5.            Regarding the security situation, the meeting stressed the need for the scrupulous respect of human rights, and for renewed efforts in the fight against impunity in the Democratic Republic of the Congo, especially in view of the killing of civilians by state and non-state actors, while the UN underlined its commitment to work constructively with the Congolese authorities to address continuing challenges in this regard.
 
6.            Participants also expressed concern about the security and humanitarian crisis in the DRC exacerbated by the destabilizing activities of foreign and domestic armed groups, and encouraged renewed regional cooperation to address recurring cycles of violence, including through the next Regional Oversight Mechanism scheduled to take place on 19 October in Brazzaville, Republic of Congo.  They encouraged sustained international support for humanitarian assistance in the Democratic Republic of the Congo, and further stressed the need for comprehensive support to alleviate the suffering of people and to provide relief to host countries receiving Congolese refugees.  The meeting further called for a more diverse group of donors, including Member States from emerging economic regions, to provide assistance commensurate with the challenges at hand.
*****
Participants
1.            African Union
2.            Democratic Republic of the Congo
3.            European Union
4.            Economic Community of central African States (ECCAS)
5.            Southern African Development Community (SADC)
6.            International Conference for the Great Lakes Region
7.            Organisation Internationale de la Francophonie
8.            France
9.            United Kingdom of Great Britain and Northern Ireland
10.          Russian Federation
11.          People’s Republic of China
12.          International Contact Group Representative (Netherlands)
13.          United Nations

Réunion sur la République démocratique du Congo
 en marge de la 72ème Session de l’Assemblée générale des Nations Unies
 

Résumé du president de séance
 

  1. Le 19 septembre 2017, l’Organisation des Nations Unies a convoqué une réunion sur les préparatifs des élections en République démocratique du Congo au siège de l’ONU à New York, en marge du débat général de la soixante-douzième session de l’Assemblée générale des Nations Unies. La réunion a convenu d’une approche coordonnée, impliquant les Nations Unies, l’Union africaine, l’Union européenne, l’Organisation internationale de La Francophonie et la Communauté de développement de l’Afrique australe, notamment par la création d’une équipe conjointe d’experts, afin de faciliter la mobilisation du soutien politique, technique, financier et logistique nécessaire, conformément à la résolution 2348 (2017), pour aider la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) et soutenir les progrès pour les préparatifs des élections.
  2. Les participants à la réunion se sont félicités de l’engagement explicite des autorités de la République démocratique du Congo à respecter la Constitution et a insisté sur la nécessité de mesures de confiance supplémentaires pour créer les conditions favorables à la poursuite et à la conclusion réussie du processus électoral.  Les participants ont réaffirmé le rôle central de l’accord du 31 décembre 2016 et la nécessité de son application intégrale pour favoriser la tenue dans les meilleurs délais d’élections libres, justes, pacifiques et crédibles en République démocratique du Congo.
  3. Les participants à la réunion ont souligné que la mise en œuvre rapide et complète de l’accord du 31 décembre 2016 est essentielle pour soutenir la légitimité des institutions de la transition. À cet égard, les participants ont demandé instamment aux parties prenantes Congolaises à redoubler d’efforts pour préparer la tenue rapide d’élections présidentielles et législatives libres, justes, pacifiques et crédibles, conformément aux dispositions de l’accord du 31 décembre 2016 et en parallèle à prendre des mesures de confiance supplémentaire, conformément à l’accord, afin de créer un environnement propice à l’aboutissement du processus électoral.
  4. Les participants à la réunion ont reconnu les progrès réalisés par la CENI dans l’enrôlement des électeurs, avec l’aide de la MONUSCO et le monitoring de l’Organisation internationale de la Francophonie, et ont insisté sur la nécessité de la publication au plus tôt d’un calendrier électoral et un budget, conformément à l’accord du 31 décembre 2016. Les participants ont pris note de l’engagement réitéré des autorités de la République démocratique des autorités Congo à financer le cycle électoral à venir, malgré les difficultés budgétaires rencontrées par le gouvernement. Les participants ont également encouragé les donateurs à financer le Fonds de partenaires multiples pour le Projet d’appui au Cycle électoral au Congo (PACEC) pour soutenir le processus électoral dès que ces éléments essentiels auront été convenus et formalisés.
  5. Concernant la situation sécuritaire, les participants ont souligné la nécessité du respect scrupuleux des droits de l’homme, et de nouveaux efforts dans la lutte contre l’impunité en République démocratique du Congo, compte tenu notamment de l’assassinat de civils par des acteurs étatique et non étatiques. L’ONU a pour sa part souligné son engagement à travailler de façon constructive avec les autorités congolaises pour résoudre les difficultés persistantes dans ce domaine.
  6. Les participants ont également exprimé leur préoccupation quant à la crise sécuritaire et la humanitaire en RDC, exacerbée par les activités déstabilisatrices des groupes armés étrangers et nationaux, et ont encouragé un regain de coopération régionale pour résoudre les cycles récurrents de la violence, notamment dans le cadre de la prochaine réunion du Mécanisme régional de suivi qui devrait le 19 octobre à Brazzaville, République du Congo.  Ils ont encouragé un appui international soutenu pour l’aide humanitaire en République démocratique du Congo et ont en outre souligné la nécessité d’une assistance exhaustive pour alléger les souffrances du peuple et assister les pays accueillant des réfugiés congolais.  Les participants ont également invité un groupe plus diversifié de donateurs, y compris les États aux économies émergentes, à fournir une assistance à la hauteur des défis actuels.