New York

21 March 2021

Secretary-General's message on the International Day for the Elimination of Racial Discrimination [scroll down for French version]

[Watch the video on webtv.un.org]

Last year, people around the globe took to the streets to protest the vicious global pandemic of racism.

They recognized racism for what it is.

Dangerous.  Abhorrent.  Ugly.  And everywhere. 

Racism is a deeply rooted global evil.

It transcends generations and contaminates societies.

It perpetuates inequality, oppression and marginalization.

We see racism in the pervasive discrimination suffered by people of African descent.

We see it in the injustices and oppression endured by indigenous peoples and other ethnic minorities.

We see it in the repugnant views of white supremacists and other extremist groups.

Wherever we see racism, we must condemn it without reservation, without hesitation, without qualification. 

This year, the International Day for the Elimination of Racial Discrimination highlights the important role of youth, who have been in the forefront of the fight against racism.

Young people’s attitudes and behaviour will dictate the future shape and look of our societies.

So, I appeal to young people everywhere, as well as educators and leaders, to teach the world that all people are born equal.

Supremacy is an evil lie.

Racism kills.

On this day, and every day, let us work together to rid the world of the pernicious evil of racism so all may live in a world of peace, dignity and opportunity.

*****
L’année dernière, des personnes du monde entier sont descendues dans la rue pour manifester contre la vicieuse pandémie qu’est le racisme.

Elles ont dénoncé le racisme pour ce qu’il était.

Dangereux, abominable, abject, et surtout, omniprésent.

Le racisme est un mal profondément enraciné partout dans le monde.

Il transcende les générations et empoisonne les sociétés.

Il perpétue l’inégalité, l’oppression et la marginalisation.

On voit le racisme dans la discrimination systématique dont souffrent les personnes d’ascendance africaine.

On le voit dans les injustices et l’oppression subies par les peuples autochtones et les autres minorités ethniques.

On le voit dans les idées répugnantes des suprématistes blancs et autres groupes extrémistes.

Où qu’il soit, nous devons le condamner sans réserve, sans hésitation, sans détour.

Cette année, la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale met en lumière le rôle important des jeunes, qui sont à l’avant-garde de la lutte contre le racisme.

Leurs attitudes et leurs comportements détermineront l’avenir de nos sociétés.

Je lance donc un appel aux jeunes du monde entier, aux éducateurs et aux dirigeants pour qu’ils proclament partout que tous les êtres humains naissent égaux.

Le suprémacisme est une tromperie diabolique.

Le racisme tue.

En ce jour et chaque jour, ensemble, débarrassons le monde de ce mal pernicieux qu’est le racisme, afin que nous puissions toutes et tous vivre dans un monde de paix, de dignité et de possibilités.