SIMON GATWECH DUAL

SSi.002
SIMON GATWECH DUAL
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
1 July 2015
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Simon Gatwech Dual a été inscrit sur la Liste le 1 juillet 2015 en application des dispositions des paragraphes 6, 7 a), 7 d), et 8 de la résolution 2206 (2015) comme étant responsable ou complice d’activités ou de politiques faisant peser une menace sur la paix, la sécurité ou la stabilité au Soudan du Sud, ou comme ayant pris part, directement ou indirectement, à de telles activités ou politiques; comme étant responsable ou complice d’activités ou de politiques qui ont pour but ou pour effet d’étendre ou de prolonger le conflit au Soudan du Sud, ou de faire obstacle à la réconciliation, aux pourparlers ou au processus de paix, y compris les violations de l’Accord de cessation des hostilités; pour avoir dirigé des attaques contre des civils, notamment les femmes et les enfants, en se rendant coupable d’actes de violence (y compris de meurtres, de mutilations, d’actes de torture et de viols et autres formes de violence sexuelle), d’enlèvements ou de disparitions et de déplacements forcés, en perpétrant des attaques contre des écoles, des hôpitaux, des lieux de culte ou des lieux où des civils ont trouvé refuge, ou en commettant des actes qui constituent de graves violations des droits de l’homme ou une violation du droit international humanitaire; pour avoir dirigé une entité, y compris tout gouvernement sud-soudanais, parti d’opposition, milice ou autre groupe, s’étant livrée ou dont les membres se sont livrés à toute activité visée aux paragraphes 6 et 7.

Renseignements complémentaires: 

Simon Gatwech Dual (Gatwech Dual) a participé à des actions ou à des politiques qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du Soudan du Sud et il est l’un des dirigeants du Mouvement/Armée populaire de libération du Soudan dans l’opposition (M/APLS dans l’opposition), une entité qui mène des actions qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité au Soudan du Sud et dirige des attaques contre des civils, notamment les femmes et les enfants, en se rendant coupable d’actes de violence.

Gatwech Dual est le chef d’état-major de M/APLS dans l’opposition et il commandait auparavant les forces d’opposition dans l’État de Jongleï.

En 2014 et 2015, Gatwech Dual avait de nombreux soldats placés sous son commandement et il dirigeait parfois des attaques de son propre chef. Il supervise le déploiement de M/APLS dans l’opposition et il semblerait qu’il supervise également celui de certaines forces de l’Armée blanche (une milice de jeunes Nuer).
À la fin du mois d’avril 2014, des forces placées sous les ordres de Gatwech Dual ont gagné du terrain dans l’État de Jongleï tout en progressant vers Bor, la capitale. Il a peut-être utilisé l’information selon laquelle, le 17 avril 2014, une attaque avait été menée contre les déplacés Nuer réfugiés dans le complexe de l’ONU à Bor, pour inciter ses soldats à se venger. Les forces commandées par Gatwech Dual sont également citées dans le rapport récapitulatif des violations du cessez-le-feu du Mécanisme de surveillance et de vérification de l’IGAD dans les États du Haut-Nil, d’Unité et de Jongleï. Au début du mois de février 2015, les forces de Gatwech Dual ont mené une attaque dans l’État de Jongleï et, au mois de mars 2015, Gatwech Dual a essayé de torpiller la paix dans l’État de Jongleï en perpétrant des attaques contre la population civile. À la fin du mois d’avril 2015, Gatwech Dual a participé à la planification et à la coordination d’attaques surprise contre les forces du Gouvernement sud-soudanais dans l’État du Haut-Nil. Le rapport du Mécanisme de surveillance et de vérification de l’IGAD sur les violations de l’accord de cessation des hostilités pour la période allant du 12 au 31 mai 2015 fait état de violations commises par les forces d’opposition placées sous le commandement de Gatwech, y compris une attaque perpétrée contre les forces gouvernementales à Ayod.

Les forces du M/APLS dans l’opposition placées sous le commandement de Gatwech Dual ont pris pour cible des femmes, des enfants et des civils. Gatwech Dual aurait ordonné aux unités placées sous son commandement de tuer les prisonniers de guerre, les femmes et les enfants Dinka, et les officiers placés sous son commandement ont déclaré que les forces d’opposition ne devaient faire aucune distinction entre les différentes tribus Dinka et tuer tout le monde.