SANTINO DENG WOL

SSi.004
SANTINO DENG WOL
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
1 July 2015
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Santino Deng Wol a été inscrit sur la Liste le 1 juillet 2015 en application des dispositions des paragraphes 7 a), 7 d) et 8 de la résolution 2206 (2015), pour avoir : mené des activités ou politiques ayant pour but ou pour effet d’étendre ou de prolonger le conflit au Soudan du Sud, ou de faire obstacle à la réconciliation, aux pourparlers ou au processus de paix, y compris les violations de l’Accord de cessation des hostilités; dirigé des attaques contre des civils, notamment les femmes et les enfants, en se rendant coupable d’actes de violence (y compris de meurtres, de mutilations, d’actes de torture et de viols et autres formes de violence sexuelle), d’enlèvements ou de disparitions et de déplacements forcés, en perpétrant des attaques contre des écoles, des hôpitaux, des lieux de culte ou des lieux où des civils ont trouvé refuge, ou en commettant des actes qui constituent de graves violations des droits de l’homme ou une violation du droit international humanitaire; dirigé une entité, y compris tout gouvernement sud-soudanais, parti d’opposition, milice ou autre groupe, s’étant livrée ou dont les membres se sont livrés à toute activité visée aux paragraphes 6 ou 7 de ladite résolution.

Renseignements complémentaires: 

Santino Deng Wol (Deng Wol) est un Général de division de l’Armée populaire de libération du Soudan et le commandant de la 3e division, une entité sud-soudanaise qui a mené des activités ayant prolongé le conflit au Soudan du Sud, y compris des violations de l’Accord de cessation des hostilités de janvier 2014 et de l’Accord de règlement de la crise au Soudan du Sud du 9 mai 2014, qui renouvelait l’engagement pris au titre de l’Accord de cessation des hostilités.

Deng Wol a dirigé et ordonné des actions militaires contre des forces d’opposition et dirigé des mouvements de troupes à des fins de confrontation en violation de l’Accord de cessation des hostilités.

Peu après que les négociateurs des deux parties se sont accordés sur la cessation des hostilités, Deng Wol a préparé ses forces à avancer sur la ville de Ler, dans l’État de l’Unité. Elles ont ensuite pris en embuscade et bombardé des combattants rebelles près de Ler.

À la mi-avril 2014, les forces de Deng Wol se seraient préparées à reprendre Bentiu contrôlée par les forces antigouvernementales. Plus tard dans le mois, elles ont pris Mayom après de violents combats au cours desquels elles ont tué plus de 300 membres des forces d’opposition. Puis, début mai 2014, elles se sont emparées de Tor Abyad, tuant là encore des membres des forces d’opposition. Peu après, les forces de l’Armée populaire de libération du Soudan, y compris celles de Deng Wol, ont attaqué et repris la ville de Wang Kai, dans l’État de l’Unité. Deng Wol a autorisé ses forces à tuer toutes les personnes portant des armes ou se cachant dans des maisons, et leur a ordonné de brûler toutes les maisons dans lesquelles se trouvaient des sympathisants de l’opposition.

La 3e division, menée par Deng Wol, a participé à l’offensive d’avril-mai 2015 dans l’État de l’Unité, durant laquelle l’Armée populaire de libération du Soudan a coordonné des attaques visant à conquérir des bastions de l’opposition dans les comtés de Mayom, Guit, Koch, Mayendit et Ler. En mai 2015, les forces de Deng Wol ont tué des enfants, des femmes et des hommes âgés, brûlé des biens et volé du bétail alors qu’elles avançaient à travers l’État de l’Unité vers le champ pétrolier de Thorjath. En outre, plus tôt dans le mois, Deng Wol aurait fait pression pour que des soldats de l’opposition qui avaient été capturés soient exécutés.