ALI ABDULLAH SALEH

YEi.003
ALI ABDULLAH SALEH
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
7 November 2014
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
20 November 2014
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Ali Abdullah Saleh a été inscrit le 7 novembre 2014 sur la liste des personnes visées par des sanctions en application des paragraphes 11 et 15 de la résolution 2140 (2014), car il répond aux critères de désignation énoncés aux paragraphes 17 et 18 de la résolution.

Renseignements complémentaires: 

Ali Abdullah Saleh s’est livré à des actes qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du Yémen, tels que des actes qui font obstacle à l’application de l’accord du 23 novembre 2011 entre le Gouvernement yéménite et ses opposants prévoyant une transition pacifique du pouvoir au Yémen, et des actes qui font obstacle au processus politique au Yémen.

Aux termes de l’accord du 23 novembre 2011, approuvé par le Conseil de coopération du Golfe, Ali Abdullah Saleh a quitté la présidence du Yémen après être resté plus de 30 ans au pouvoir. 
À compter de l’automne 2012, Ali Abdullah Saleh serait devenu l’un des principaux défenseurs des actes de violence commis par les Houthis dans le nord du Yémen.

Les affrontements qui ont eu lieu dans le sud du Yémen en février 2013 sont le résultat des efforts réalisés par Saleh, Al-Qaida dans la péninsule arabique et Ali Salim al-Bayd, un sécessionniste du sud, pour causer des troubles avant la Conférence de dialogue national prévue au Yémen le 18 mars 2013.

Plus récemment, au mois de septembre 2014, Saleh a déstabilisé le Yémen en incitant d’autres personnes à saper l’administration centrale afin de créer un climat instable propice à un coup d’État. D’après un rapport établi en septembre 2014 par le Groupe d’experts des Nations Unies sur le Yémen, Saleh appuierait les actes de violence commis par certains Yéménites en leur fournissant des fonds et un soutien politique, et veillerait à ce que les membres du Congrès général du peuple continuent de contribuer à la déstabilisation du Yémen par divers moyens.