ABDULLAH YAHYA AL HAKIM

YEi.002
ABDULLAH YAHYA AL HAKIM
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
7 November 2014
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Abdullah Yahya al-Hakim a été inscrit le 7 novembre 2014 sur la liste des personnes visées par des sanctions en application des paragraphes 11 et 15 de la résolution 2140 (2014), du fait qu’il répond aux critères de désignation énoncés aux paragraphes 17 et 18 de la résolution.

Renseignements complémentaires: 

Abdullah Yahya al Hakim s’est livré à des agissements qui menacent la paix, la sécurité ou la stabilité du Yémen, entravent l’application de l’accord du 23 novembre 2011 signé entre le Gouvernement yéménite et ses opposants, prévoyant une transition pacifique du pouvoir au Yémen, et torpillent le processus politique dans le pays.

En juin 2014, Abdullah Yahya al Hakim aurait organisé une réunion pour fomenter un coup d’État contre le Président du Yémen, Abdrabuh Mansour Hadi, après s’être entretenu avec des commandants militaires et de la sécurité ainsi que des chefs tribaux. Des chefs partisans loyaux à l’ancien Président du Yémen Ali Abdullah Saleh ont également participé à cette réunion, dont l’objectif était de coordonner les activités militaires pour s’emparer de Sanaa, la capitale.

Le 29 août 2014, dans une déclaration à la presse, le Président du Conseil de sécurité de l’ONU a déclaré que le Conseil condamnait les agissements des forces sous le commandement d’Abdallah Yahya al Hakim, qui, le 8 juillet 2014, avaient envahi Amran (Yémen), y compris le quartier général de l’armée. Al Hakim a dirigé la prise de pouvoir violente de la province d’Amran, en juillet 2014, en sa qualité de commandant militaire, chargé de prendre des décisions concernant les conflits dans la province d’Amran et le district d’Hamdan (Yémen).

Au début du mois de septembre 2014, Abdullah Yahya al Hakim est resté à Sanaa pour superviser les opérations, en prévision des combats. Son rôle a consisté à organiser des opérations militaires en vue de renverser le Gouvernement yéménite et d’assurer la sécurité et le contrôle de toutes les voies d’entrée et de sortie de Sanaa.

Sanaa pour superviser les opérations, en prévision des combats. Son rôle a consisté à organiser des opérations militaires en vue de renverser le Gouvernement yéménite et d’assurer la sécurité et le contrôle de toutes les voies d’entrée et de sortie de Sanaa.