SIRAJUDDIN JALLALOUDINE HAQQANI

TAi.144
SIRAJUDDIN JALLALOUDINE HAQQANI
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
13 September 2007
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Sirajuddin Jallaloudene Haqqani a été inscrit sur la Liste récapitulative le 13 septembre 2007, en application des dispositions des paragraphes 1 et 12 de la résolution 1735 (2006), comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden et aux Taliban pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités menées par les Taliban, Al-Qaida (QDe.004 sur la liste des sanctions contre Al-Qaida) et Jaish-i-Mohammed (QDe.019 sur la liste des sanctions contre Al-Qaida), en association avec eux, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, recruté pour leur compte ou soutenu, de toute autre manière, des actes commis par eux ou des activités auxquelles ils se livraient.

Renseignements complémentaires: 

Sirajuddin Jallaloudene Haqqani est l’un des dirigeants les plus connus, les plus influents, les plus charismatiques et les plus chevronnés du réseau Haqqani, un groupe de combattants étroitement associés aux Taliban et à Al-Qaida (QDe.004 sur la liste des sanctions contre Al-Qaida), et l’un de ses principaux commandants opérationnels depuis 2004. Après la chute des Talibans en 2001, il a pris le contrôle du Réseau Haqqani et a depuis mené le groupe au premier plan des activités des insurgés en Afghanistan.

Sirajuddin Haqqani tire une grande partie de son pouvoir et de son autorité de son père, Jalaluddin Haqqani (TAi.040), ancien ministre sous le régime des Taliban, ancien commandant militaire et intermédiaire d’Al-Qaida et des Taliban de part et d’autre de la frontière afghano-pakistanaise. Alors qu’il exerçait ses fonctions de ministre du régime des Taliban, Jalaluddin Haqqani a établi des liens très étroits avec Al-Qaida.

Sirajuddin Haqqani a des liens très solides avec les Taliban, qui l’aident à financer ses opérations. Il reçoit également des fonds de divers autres groupes et individus, y compris de barons de la drogue. Il est un intermédiaire incontournable dans l’organisation d’opérations terroristes en Afghanistan et d’activités d’appui dans les zones tribales sous administration fédérale du Pakistan. Ses liens avec les Taliban ont été divulgués publiquement en mai 2006 par le mollah Dadullah, qui était à l’époque l’un des principaux commandants militaires des Taliban et qui a déclaré avoir collaboré et organisé des opérations avec Sirajuddin Haqqani. Ce dernier entretient également des liens avec Jaish-i-Mohammed (QDe.019 sur la liste des sanctions contre Al-Qaida).

Sirajuddin Haqqani participe activement à l’organisation et à l’exécution d’attentats dirigés contre la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS) et contre les hauts responsables et les civils afghans, principalement dans l’est et le sud de l’Afghanistan. Il recrute également régulièrement des combattants, qu’il envoie dans les provinces afghanes de Khost, de Paktia et de Paktika.

Sirajuddin Haqqani a participé à l’attentat-suicide perpétré contre un car de l’école de police, à Kaboul, le 18 juin 2007, et qui a fait 35 morts parmi les agents de police.

Ses frères Nasiruddin Haqqani (TAi.146) et Badruddin Haqqani (décédé), et ses oncles Mohammad Ibrahim Omari (TAi.042) et Khalil Ahmed Haqqani (TAi.150) sont également inscrits.