KHAWA PANGA MANDRO

CDi.009
KHAWA PANGA MANDRO
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
29 October 2014
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
5 December 2016
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Khawa Panga Mandro a été désigné pour sanctions le 1er novembre 2005, conformément aux mesures sur les armes établies au paragraphe 20 de la résolution 1493 (2003), et renouvelées conformément au paragraphe 1 de la résolution 1596 (2005).

Renseignements complémentaires: 

Ancien Président du PUSIC, qui compte parmi les groupes armés et milices visés au paragraphe 20 de la résolution 1493 (2003), impliqué dans le trafic d’armes, en violation de l’embargo sur les armes. Selon le Bureau de la Représentante spéciale du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, responsable du recrutement et de l’utilisation d’enfants dans l’Ituri de 2001 à 2002. Emprisonné à Bunia en avril 2005 pour sabotage du processus de pacification de l’Ituri. Arrêté par les autorités congolaises en octobre 2005 et acquitté par la Cour d’appel à Kisangani, puis transféré aux autorités judiciaires de Kinshasa sur la base d’accusations de crimes contre l’humanité, crimes de guerre, meurtres, coups et blessures avec circonstances aggravantes. En août 2014, une cour militaire de la RDC à Kisangani l’a reconnu coupable de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité et l’a condamné à neuf ans de prison; il a également été condamné à verser à ses victimes environ 85 000 dollars des États-Unis. Il a purgé sa peine et, en mai 2016, il résidait en Ouganda.