TARKHAN TAYUMURAZOVICH BATIRASHVILI

QDi.345
Tarkhan Tayumurazovich Batirashvili
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
23 January 2015
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
3 February 2016
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Tarkhan Tayumurazovich Batirashvili a été inscrit sur la Liste le 23 janvier 2015 en application des dispositions des paragraphes 2 et 4 de la résolution 2161 (2014) comme associé à Al-Qaida pour avoir concouru à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités de l’État islamique d’Iraq et du Levant, autre nom d’Al-Qaida en Iraq (AQI) (QDe.115), en association avec cette entité, sous son nom ou pour son compte, et pour avoir recruté pour le compte de l’État islamique d’Iraq et du Levant, autre nom d’Al-Qaida en Iraq (AQI), ou soutenu de toute autre manière des actes commis par l’État islamique d’Iraq et du Levant, autre nom d’Al-Qaida en Iraq (AQI) ou des activités auxquelles cette entité se livre.

Renseignements complémentaires: 

Ces dernières années, Tarkhan Tayumurazovich Batirashvili, ressortissant géorgien se trouvant en Syrie, a assumé des fonctions militaires importantes au sein de l’État islamique d’Iraq et du Levant, autre nom d’Al-Qaida en Iraq (AQI) (QDe.115), et dirigé de nombreuses attaques. 

À la mi-2014, Batirashvili était commandant en chef de l’EIIL et membre de la choura de Raqqa (République arabe syrienne). Dans une vidéo publiée par le groupe à la fin du mois de juin 2014, il était désigné comme le chef militaire de l’EIIL. Il a dirigé une prison de l’EIIL à Tabqa, près de Raqqa, où l’EIIL détenait peut-être des otages étrangers. À la mi-2014, il a collaboré étroitement avec la section financière de l’EIIL et dirigé une base d’opérations de l’organisation terroriste dans la région de Manbej (République arabe syrienne). 

Au début de juin 2014, Batirashvili a ordonné à des membres de l’EIIL se trouvant en République arabe syrienne d’aller en Iraq récupérer des véhicules, des armes et des munitions. Selon le compte officiel de l’EIIL dans le gouvernorat d’Hassaké (République arabe syrienne) sur un réseau social, le 24 décembre, Batirashvili a publié un important communiqué ordonnant la mobilisation générale de toutes les provinces de l’EIIL pour appuyer les opérations du groupe à Mossoul (Iraq) et intervenir en cas d’urgence. 

Plus tôt en 2014, Batirashvili a été présenté comme membre de la choura de l’EIIL. En mai 2013, il a été nommé commandant de la région nord d’EIIL par le chef Abu Bakr al-Baghdadi, inscrit sur la Liste sous le nom d’Ibrahim Awwad Ibrahim Ali al-Badri al-Samarrai (QDi.299), qui lui a confié le commandement des opérations militaires et de forces de l’EIIL dans le nord de la Syrie, en particulier dans les provinces d’Alep, de Raqqa, de Lattaquié et d’Edleb. À la fin de 2013, il dirigeait l’EIIL dans le nord de la Syrie et se trouvait dans la province d’Alep ou ses environs. Il a également été responsable des combattants venus de Tchétchénie, de la Fédération de Russie et du Caucase. Il a alors dirigé environ un millier de combattants étrangers lors d’attaques perpétrées contre le Gouvernement de la République arabe syrienne à Jabal Shuwayhnah (Rif d’Alep en République arabe syrienne).      

Batirashvili a fait serment d’allégeance à l’EIIL et à Abu Bakr al-Baghdadi à la mi-2013, déclarant alors que certains membres de la brigade qu’il commandait, Jaish al-Muhajireen wal-Ansar (non inscrite sur la Liste) faisaient également serment d’allégeance à l’EIIL. Selon une déclaration publiée en décembre 2013 par Batirashvili, il a fait serment d’allégeance à l’EIIL et à Abu Bakr al-Baghdadi après avoir combattu aux côtés de l’EIIL et avoir tenu des consultations avec d’autres combattants de Jaish al-Muhajireen wal-Ansar.

En novembre 2013, Batirashvili a en outre reconnu publiquement être commandant en chef des opérations militaires d’EIIL dans une interview accordée à un hebdomadaire non officiel d’EIIL. Il a affirmé être arrivé en République arabe syrienne en mars 2012, expliqué pourquoi il avait rejoint l’EIIL, et parlé de son rôle de commandant des opérations militaires de l’EIIL. Il a également relaté cinq opérations militaires qu’il a dirigées pour l’EIIL, dont l’assaut contre l’aéroport de Menagh, qui était contrôlé par le Gouvernement syrien. Batirashvili a reconnu que ses forces ont pénétré de force dans 11 installations militaires syriennes et se sont emparées de matériel dans 8 d’entre elles, sans plus de précision.