Mohammed Salahaldin Abd El Halim Zidan

QDi.001
Mohammed Salahaldin Abd El Halim Zidan
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
7 September 2010
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
3 February 2016
29 March 2019
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Mohammed Salahaldin Abd El Halim Zidan a été inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le 25 janvier 2001, en application des dispositions de l’alinéa c) du paragraphe 8 de la résolution 1333 (2000), comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban, pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités en association avec Al-Qaida (QDe.004) et le Jihad islamique égyptien [Egyptian Islamic Jihad] (QDe.003), sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, pour leur avoir fourni, vendu ou transféré des armes et des matériels connexes ou pour avoir soutenu, de toute autre manière, des actes commis par ceux-ci ou des activités auxquelles ils se livrent.

Renseignements complémentaires: 

Mohammed Salahaldin Abd El Halim Zidan faisait déjà partie des responsables de haut rang d’Al-Qaida (QDe.004) lorsqu’il a pris en charge le commandement militaire de l’organisation après le décès de Muhammed Atef [Sobhi Abdel Aziz Mohamed el Gohary Abu Sinna]. Mohammed Salahaldin Abd El Halim Zidan a également été chargé d’assurer la sécurité d’Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Laden] (décédé).
Mohammed Salahaldin Abd El Halim Zidan a formé des militants au maniement des explosifs et entraîné certains des pirates de l’air qui ont participé aux attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis, de même que les combattants somaliens qui ont tué 18 militaires américains à Mogadiscio en 1993.
Mohammed Salahaldin Abd El Halim Zidan est recherché par les autorités des États-Unis d’Amérique pour les attentats à la bombe commis le 7 août 1998 contre les ambassades américaines à Dar es-Salaam (Tanzanie) et Nairobi (Kenya). En novembre 1998, il a été mis en accusation pour collusion en vue de tuer des ressortissants américains et de commettre d’autres meurtres, de détruire des bâtiments et des biens appartenant aux États-Unis et de détruire des installations de la défense nationale américaine.
Mohammed Salahaldin Abd El Halim Zidan a en outre été membre du Jihad islamique égyptien [Egyptian Islamic Jihad] (QDe.003).