SALIM AHMAD SALIM HAMDAN

QDi.003
SALIM AHMAD SALIM HAMDAN
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
7 September 2010
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Salim Ahmad Salim Hamdan a été inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le 25 janvier 2001 en application des dispositions de l’alinéa c) du paragraphe 8 de la résolution 1333 (2000) comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban en raison de sa participation au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités en association avec Al-Qaida (QDe.004) et Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Laden], sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, pour leur avoir procuré, vendu ou transféré des armes et du matériel connexe, ou avoir de toute autre manière soutenu leurs menées ou activités.

Renseignements complémentaires: 

En 1996, Salim Ahmad Salim Hamdan a rencontré Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Laden] (décédé) à Kandahar (Afghanistan); il en est ensuite devenu le garde du corps et le chauffeur personnel. Il a exercé ces fonctions jusqu’à sa capture en novembre 2001. À plusieurs reprises, entre 1996 et 2001, Hamdan a conduit ou accompagné ben Laden dans des camps d’entraînement, ou à des conférences de presse et autres conférences organisées par Al-Qaida (QDe.004). Hamdan a par ailleurs été le chauffeur d’autres membres et associés de haut rang d’Al-Qaida.

De 1996 à 2001, Hamdan a livré des armes, des munitions et d’autres articles à des membres et à des associés d’Al-Qaida et a pris livraison dans des entrepôts appartenant aux Taliban d’armes destinées à Al-Qaida, qu’il a remises directement à Sayf-al Adl (QDi.001). Il a acheté des camions de type Toyota Hi-Lux, ou s’est assuré par d’autres moyens qu’ils seraient mis à la disposition des gardes du corps de ben Laden.

Entre 1996 et novembre 2001, Hamdan a reçu, à plusieurs reprises, une formation au maniement de fusils, armes de poing et armes automatiques dans le camp de formation d’Al-Qaida à Al Farouq, en Afghanistan.

En août 2008, un tribunal fédéral américain a déclaré Hamdan coupable d’avoir procuré un appui matériel au terrorisme. Hamdan a été transféré au Yémen pour y purger le reste de sa peine.