REDENDO CAIN DELLOSA

QDi.246
REDENDO CAIN DELLOSA
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
7 May 2009
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
3 February 2015
17 April 2018
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Redendo Cain Dellosa a été inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le 4 juin 2008 en application des paragraphes 1 et 12 de la résolution 1735 (2006) comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban en raison de sa « participation au financement, à l'organisation, à la facilitation, à la préparation ou à la perpétration d'actes ou d'activités du Groupe Abou Sayyaf [Abu Sayyaf Group] (Qde.001), de la Communauté islamiste [Jemaah Islamiyah] (QDe.092) et du Mouvement Rajah Solaiman [Rajah Solaiman Movement] (QDe.128), en association avec eux, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir ».

Renseignements complémentaires: 

Redendo Cain Dellosa est un dirigeant du Mouvement Rajah Solaiman [Rajah Solaiman Movement] (Qde.128).

À la suite d'une intervention des autorités de police dans des camps d'entraînement du Mouvement Rajah Solaiman à Anda, Pangasinan et San Clemente (province de Tarlac, Philippines), en mai 2002, Dellosa et cinq autres membres du Mouvement Rajah Solaiman ont reçu pour instruction de leur émir, Ahmad Islam Santos, inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida sous le nom d'Hilarion Del Rosario Santos III (QDi.244), de se cacher à Mindanao. Ruben Pestano Lavilla Jr. (QDi.247) leur a également dit de chercher refuge dans les camps du Groupe Abou Sayyaf [Abu Sayyaf Group] (QDe.001) pour profiter de l'aide offerte par le chef du Groupe, Khadafi Aboubakar Janjalani [Khadafi Abubakar Janjalani] (décédé). Durant son séjour dans les camps du Groupe Abou Sayyaf, Dellosa a activement participé à la formation dispensée par la Communauté islamiste [Jemaah Islamiyah] (QDe.092), à l'avantage de ce dernier et du Groupe Abou Sayyaf, qui utilisaient les participants pour mener des attentats à la bombe orchestrés.

Dellosa a dirigé l'attentat à la bombe contre le Superferry 14, perpétré le 27 février 2004 dans la baie de Manille, qui a fait plus de 100 morts et des centaines de blessés. Dellosa a posé la bombe, et le Groupe Abou Sayyaf a publiquement revendiqué la responsabilité de l'attentat.

Une personne enlevée par le Groupe Abou Sayyaf a identifié Dellosa comme l'un des gardes responsable de 10 touristes occidentaux et de 11 employés d'installations touristiques enlevés par la force dans la station de Sipadan, sur l'île de Sipadan (Malaisie), le 23 avril 2000.

Dellosa et d'autres membres du Mouvement Rajah Solaiman et du Groupe Abou Sayyaf ont suivi une formation militaire de base avec des instructeurs de la Jemaah Islamiyah à Patikul (province de Sulu) en janvier et février 2003. Il a également procuré des fournitures médicales à des membres du Groupe Abou Sayyaf. Il a passé plusieurs mois dans un camp du Groupe Abou Sayyaf à Mindanao, avec Khadafi Aboubakar Janjalani (décédé), Radulan Sahiron (QDi.208), Jainal Antel Sali Jr. (décédé) et d'autres dirigeants du Groupe.

En août 2002, lorsque le Groupe Abou Sayyaf s'est emparé de membres de la secte religieuse des Témoins de Jehovah aux Philippines et de l'équipage d'un pétrolier indonésien au large des côtes de Jolo, Dellosa a assuré la garde des victimes de ces enlèvements.