NURJAMAN RIDUAN ISAMUDDIN

QDi.087
NURJAMAN RIDUAN ISAMUDDIN
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
28 March 2011
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Nurjaman Riduan Isamuddin a été inscrit sur la Liste récapitulative le 28 janvier 2003, en application des dispositions des paragraphes 1 et 2 de la résolution 1390 (2002), comme associé à Al-Qaida (QDe.004), à Oussama ben Laden ou aux Taliban pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités menées par la Jemaah Islamiyah (QDe.092), en association avec elle, sous son nom ou pour son compte ou pour la soutenir, fourni, vendu ou transféré des armes ou du matériel connexe ou soutenu, d’une manière ou d’une autre, des actes commis par elle ou des activités auxquelles elle se livrait.

Renseignements complémentaires: 

Nurjaman Riduan Isamuddin, alias Hambali, dirigeant influent de la Jemaah Islamiyah (QDe.092) entretenait des liens étroits avec Al-Qaida (QDe.004) et s’est lourdement impliqué dans des activités terroristes. Isamuddin a rencontré en Indonésie à la fin des années 80 les fondateurs de la Jemaah Islamiyah, Abdullah Sungkar et Abu Bakar Ba’asyir (QDi.217) puis s’est rendu en Afghanistan, où il a suivi un entraînement dans le camp Sada de Rasul Sayyaf Sada et combattu aux côtés de plusieurs dirigeants d’Al-Qaida avec lesquels il a eu des contacts, notamment Oussama ben Laden et Khalid Sheikh Mohammed. Après son retour en Indonésie au début des années 90, Isamuddin a resserré ses liens avec Abu Bakar Ba’asyir, Abdullah Sungkar et Mohamad Iqbal Abdurrahman (QDi.086).

Isamuddin était le chef de la choura régionale de la Jemaah Islamiyah, organe décisionnel de l’organisation. Il était également le directeur des opérations de l’Organisation, en supervisait le financement et était le principal interlocuteur d’Al-Qaida, dont il dirigeait les opérations dans la région de l’Asie du Sud-Est.

Isamuddin est impliqué dans l’opération « Bojinka » qui avait prévu de perpétrer en 1995 des attentats contre 11 avions de ligne des États-Unis en Asie. Il a organisé à la fin de 2001 un attentat contre des cibles étrangères à Singapour, qui a été déjoué.

En 1999, Isamuddin a demandé à un coursier de la Jemaah Islamiyah de remettre une vidéo de surveillance d’une cible potentielle d’attentat à Singapour à un membre d’Al-Qaida, Abd al Aziz Mohamed el Gohary Abu Sinna (décédé), alias Mohamed Atef ou Abu Hafs al Masri, un des adjoints d’Oussama ben Laden en Afghanistan. Le coursier a rapporté les instructions d’Abu Sinna concernant l’achat d’explosifs et l’établissement d’une petite liste d’exécutants de l’attentat à Isamuddin, qui a pris des dispositions pour permettre à des membres de la Jemaah Islamiyah de s’entraîner dans les camps d’Al-Qaida en Afghanistan. Après les premières arrestations en décembre 2001 par les autorités singapouriennes de membres de la Jemaah Islamiyah, Isamuddin en a rencontré d’autres et leur a demandé de poursuivre leurs plans terroristes et notamment de mettre à exécution un complot visant à perpétrer simultanément six attaques au camion piégé à Singapour.

Outre l’organisation et la commission d’attentats terroristes en partenariat avec Al-Qaida, Isamuddin et la Jemaah Islamiyah ont aidé des agents d’Al-Qaida à s’infiltrer à Kuala Lumpur. De décembre 1999 à janvier 2000, Isamuddin a aidé plusieurs anciens combattants, qui venaient tout juste de terminer un entraînement à Karachi, notamment Tawfiq bin Attash, également connu sous le nom de Khallad, à faciliter l’attentat contre l’USS Cole. On voit Isamuddin dans une vidéosurveillance datant de janvier 2000 au cours d’une réunion d’Al-Qaida, en compagnie de deux pirates du vol 77 d’American Airlines du 11 septembre 2001, à savoir Khalid al-Midhar et Nawaf al-Hazmi.

Isamuddin a également participé à la planification d’une série d’attentats commis le 30 décembre 2000 à Manille (Philippines), qui ont fait 22 morts et plus de 100 blessés. Un membre de la Jemaah Islamiyah a révélé aux enquêteurs philippins qu’Isamuddin était également impliqué dans l’attentat du 1er août 2000 contre la résidence de l’Ambassadeur des Philippines en Indonésie, qui a fait deux morts et au cours duquel l’Ambassadeur a été grièvement blessé. Il était impliqué en outre dans une série d’attentats organisés simultanément le 24 décembre 2000 contre des églises à Jakarta et dans huit autres villes, qui ont fait 18 morts et de nombreux blessés.

Isamuddin a aidé Abu Sinna à recruter un scientifique pour Al-Qaida en vue de diriger son programme d’armes biologiques en présentant un membre de la Jemaah Islamiyah, Yazid Sufaat (QDi.124) à Aiman Muhammed Rabi al-Zawahiri (QDi.006) à Kandahar (Afghanistan). En 2001, Sufaat a passé des mois à essayer de produire de l’anthrax pour le compte d’Al-Qaida dans un laboratoire qu’il avait aidé à mettre en place près de l’aéroport de Kandahar.

Isamuddin a aidé Noordin Mohammad Top (décédé) à commettre le 12 octobre 2002 l’attentat à Bali qui a fait 202 morts et 209 blessés, ainsi que l’attentat du 5 août 2003 contre l’hôtel Marriott à Jakarta (Indonésie).

Isamuddin et son jeune frère, Gun Gun Rusman Gunawan (QDi.218), ont créé et dirigé une organisation d’étudiants étrangers au Pakistan, appelée Al-Ghuraba, qui avait des liens avec Al-Qaida et les Taliban. Le groupe Al-Ghuraba a été créé pour préparer la future génération de dirigeants de la Jemaah Islamiyah, les former aux armes et aux explosifs et leur donner une expérience de première main dans le domaine du militantisme. Le groupe était également une cellule dormante. Ses membres recevaient des instructions en matière d’opérations-suicide et de détournements d’avion.

Isamuddin, qui était recherché par les autorités malaisiennes, singapouriennes et indonésiennes, a été arrêté en août 2003 en Thaïlande et était en juillet 2007 détenu par les autorités américaines.