MOKHTAR BELMOKHTAR

QDi.136
MOKHTAR BELMOKHTAR
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
8 July 2009
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
27 November 2013
9 September 2014
3 February 2016
17 April 2018
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Mokhtar Belmokhtar a été inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le 11 novembre 2003 en application des paragraphes 1 et 2 de la résolution 1390 (2002) comme étant associé à Al-Qaida, Oussama ben Laden, ou aux Taliban, comme participant au financement, à l'organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l'exécution d'actes ou d'activités en association avec l'Organisation d'Al-Qaida au Maghreb islamique [The Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb] (QDe.014) sous son nom, pour son compte ou pour la soutenir ou recrutant pour cette organisation.

Renseignements complémentaires: 

Mokhtar Belmokhtar est un ancien militaire algérien qui a l'expérience des camps d'entraînement en Afghanistan. C'est le chef de groupe en activité depuis le plus longtemps, il est à la tête de Al Mouakaoune Biddam (QDe.139), Al Moulathamoun (QDe.140) et Al Mourabitoun (QDe.141). Il a des liens familiaux avec les tribus locales, ce qui permet aux groupes d'exploiter les possibilités d'activités criminelles (contrebande notamment) dans le sud du Maghreb pour le financement du terrorisme.

C'est Mokhtar Belmokhtar, avec Saifi Ammari (QDi.152), qui a eu l'idée d'exploiter l'environnement laxiste du Sahara pour les opérations du Groupe salafiste pour la prédication et le combat, désormais inscrit sur la liste sous le nom d'Organisation d'Al-Qaida au Maghreb islamique.

Mokhtar Belmokhtar fait l'objet d'un mandat d'arrêt international pour avoir créé le groupe international terroriste « Organisation d'Al-Qaida au Maghreb islamique » et y appartenir.

En juin 2004, un tribunal d'Illizi (Algérie) a condamné par contumace Belmokhtar à la prison à vie pour constitution de groupes terroristes, vol, séquestration et utilisation d'armes illicites.

En mars 2007, Belmokhtar a été condamné par contumace par un tribunal pénal en Algérie à 20 ans de prison pour constitution de groupes terroristes, enlèvement d'étrangers, importation et trafic d'armes illicites.

En mars 2008, le tribunal de Ghardaïa (Algérie) a condamné Belmokhtar par contumace à la prison à vie pour l'assassinat de 13 douaniers.

Mokhtar Belmokhtar est actif dans le nord du Mali et, entre autres crimes, a participé à l'enlèvement de deux diplomates canadiens travaillant pour l'ONU qui ont été enlevés en décembre 2008.