MOHAMMAD HAMDI MOHAMMAD SADIQ AL-AHDAL

QDi.020
MOHAMMAD HAMDI MOHAMMAD SADIQ AL-AHDAL
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
10 January 2011
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Mohammad Hamdi Mohammad Sadiq al-Ahdal a été inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le17 octobre 2001, en application des dispositions de l’alinéa c) du paragraphe 8 de la résolution 1333 (2000), comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban, pour les raisons ci-après : participation au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités menés par Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Laden] et Al-Qaida (QDe.004), en association avec eux, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir; vente ou transfert d’armes et de matériel connexe; ou soutien de toute autre manière à des actes ou à des activités auxquels se livrent Oussama ben Laden et Al-Qaida.

Renseignements complémentaires: 

Mohammad Hamdi Mohammad Sadiq al-Ahdal a été un dirigeant actif et influent de l’organisation Al-Qaida (QDe.004). Il est impliqué dans les attaques contre le destroyer USS Cole en 2000 et le pétrolier français Limburg en 2002, ainsi que dans d’autres opérations de sabotage au Yémen, et a planifié d’autres actions similaires. Al-Ahdal a été traduit en justice au Yémen pour le meurtre de 19 membres des forces militaires et du personnel de sécurité yéménites, et pour avoir blessé 29 autres personnes et détruit des biens, entre 2000 et 2003.

Dans un acte d’accusation contre al-Ahdal et Ghalibal al-Zaydi, les autorités yéménites ont soutenu que al-Ahdal était la seconde personnalité la plus importante d’Al-Qaida au Yémen après Abu’Ali Qa’id Sinan al-Harithi, et qu’il avait reçu 44 000 dollars des États-Unis et 1 061 500 rials saoudiens de Kamal Abu Hijazi, ancien responsable financier d’Al-Qaida au Yémen. En outre, Abu’Ali al-Harithi a remis à al-Ahdal 50 000 rials saoudiens reçus d’Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Laden] (décédé) en vue d’acquérir des armes et des explosifs pour perpétrer des attaques terroristes au Yémen. Al-Ahdal a reconnu avoir reçu d’importantes sommes d’argent d’« agents extérieurs ». Al-Ahdal a aussi été accusé de collecter des fonds devant servir à financer les activités terroristes d’Al-Qaida au Yémen, sous le couvert, entre autres, de dons en faveur de la Caucasus Charitable Society qu’il présidait. Al-Ahdal a été arrêté au Yémen en 2003 et emprisonné durant trois années.

Al-Ahdal avait déjà été arrêté et emprisonné en Arabie Saoudite durant un an et deux mois, puis expulsé au Yémen.

Al-Ahdal a combattu en Bosnie-Herzégovine et en Tchétchénie (Fédération de Russie) et s’est rendu à plusieurs reprises en Afghanistan, en 1999 et 2000.