MOHAMED LAKHAL

QDi.062
MOHAMED LAKHAL
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
4 January 2011
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
24 November 2014
7 May 2020
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Mohamed Lakhal a été inscrit sur la Liste des sanctions d’Al-Qaida le 24 avril 2002, en application des dispositions des paragraphes 1 et 2 de la résolution 1390 (2002), comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden [Usama bin Laden] ou aux Taliban pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités en association avec l’Organisation d’Al-Qaida au Maghreb islamique [the Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb (QDe.014)], sous son nom, pour son compte ou pour la soutenir et pour lui avoir fourni, vendu ou transféré des armements et matériels connexes.

Renseignements complémentaires: 

Mohamed Lakhal a été membre du Groupe salafiste pour la prédication et le combat, inscrit sur la Liste des sanctions d’Al-Qaida sous le nom d’Organisation d’Al-Qaida au Maghreb islamique [The Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb (QDe.014)], et a fait partie d’une cellule en Italie mêlée à un complot visant à receler et falsifier des documents et à obtenir des armes chimiques. Cette cellule agissait de concert avec d’autres groupes analogues opérant en Algérie, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni. En sus de Mohamed Lakhal, elle se composait de Mohamed ben Belgacem ben Abdallah al-Aouadi (QDi.060), et Sami ben Khamis ben Saleh Elsseid (QDi.064).

Mohamed Lakhal assurait la liaison entre sa cellule en Italie, dirigée par Sami ben Khamis ben Saleh Elsseid, et une cellule basée à Francfort (Allemagne) qui a été démantelée en décembre 2000 avant de pouvoir lancer une attaque qu’elle préparait à Strasbourg. 

Mohamed Lakhal a déclaré s’être entraîné dans des camps afghans fréquentés par Oussama ben Laden (décédé). 

Mohamed Lakhal a été arrêté en Allemagne et extradé vers l’Italie. Le 2 février 2004, un tribunal italien l’a condamné à une peine de six ans d’emprisonnement à raison de sa participation à une association de malfaiteurs en vue de recel et de complicité d’immigration illégale. Il a été extradé vers la Tunisie le 27 août 2006. Il a changé légalement son nom de famille d’Aouani à Lakhal en 2014.