DJAMEL AKKACHA

QDi.313
DJAMEL AKKACHA
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
5 February 2013
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
9 September 2014
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Djamel Akkacha a été inscrit sur la liste le 5 février 2013 en application des paragraphes 2 et 3 de la résolution 2083 (2012) comme associé à Al-Qaida pour avoir concouru à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités de l’Organisation d’Al-Qaida au pays du Maghreb islamique [Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb (QDe.014) (AQIM)], en association avec elle, sous son nom, pour son compte ou pour avoir soutenu de toute autre manière des actes ou activités auxquels elle se livrait.

Renseignements complémentaires: 

Akkacha a rallié le Groupe islamique armé [Armed Islamic Group (QDe.006)] au début de 1997 puis a été arrêté et incarcéré en 1998. Libéré en 2000, il a rejoint l’ex-Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), inscrit sur la Liste sous le nom de Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb (QDe.014) (AQIM), et a pris la tête d’une cellule terroriste.

En 2003, il a rejoint le nord du Mali, où il a intégré la Katibat el Moulathamoune (QDi.136) de Mokhtar Belmokhtar. Jusqu’à la fin de 2007, il y a dirigé une cellule terroriste.

En 2008, en raison de divergences avec Mokhtar Belmokhtar, il a rejoint Amor Mohamed Ghedeir (QDi.250) et sa Katibat Tarek Ibn Ziad, pour prendre la tête d’un sous-groupe.

À la suite d’un désaccord avec Amor Mohamed Ghedeir concernant le traitement d’otages, Akkacha a pris une relative autonomie par rapport à la Katibat Tarek Ibn Ziad.

En 2009, il est devenu membre de la commission créée par AQIM en vue d’acquérir et de gérer les armes pour le compte du groupe.

Le 9 août 2009, il a revendiqué l’attentat-suicide perpétré la veille (8 août) contre l’ambassade de France à Nouakchott.

Il est responsable de plusieurs actes terroristes commis en Mauritanie en représailles à des arrestations de terroristes par les services de sécurité mauritaniens.

Akkacha est également responsable de l’enlèvement de deux ressortissants italiens en Mauritanie et d’attaques contre des casernes en Mauritanie et au Mali.

Le 3 octobre 2012, il est confirmé par Abdelmalek Droukdel (QDi.232) chef de AQIM, au poste de coordonnateur des groupes terroristes au Sahel, avec pour adjoint Amor Mohamed Ghedeir.