ARIS MUNANDAR

QDi.119
ARIS MUNANDAR
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
23 July 2009
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
11 December 2014
3 March 2021
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Aris Munandar a été inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le 9 septembre 2003, en application des paragraphes 1 et 2 de la résolution 1390 (2002), comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban en raison de sa participation au financement, à l'organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l'exécution d'actes ou d'activités en association avec la Communauté islamiste [Jemaah Islamiyah] (QDe.092), Al-Qaida (QDe.004) et la Fondation Al-Haramain (Indonésie) [Al-Haramain Foundation (Indonesia)] (QDe.103), sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir et du fait de ses activités de fourniture, de vente ou de transfert d'armements et de matériels connexes ou de recrutement pour leur compte.

Renseignements complémentaires: 

Aris Munandar a facilité et appuyé les activités de la Communauté islamiste [Jemaah Islamiyah] (QDe.092) en Asie du Sud-Est. Il a été un proche associé du chef de la Jemaah, Abu Bakar Ba'asyir (QDi.217). Munandar a fait ses études à l'internat islamique de Ba'asyir, Pondok Ngruki, et été membre du Conseil des Moudjahidines d'Indonésie, organisation que Ba'asyir a contribué à fonder et qu'il a ensuite dirigée. Il a également été à la tête de KOMPAK, organisation non gouvernementale qui produit des vidéos utilisées au cours du recrutement de membres de la Jemaah Islamiyah. Munandar était l'adjoint de Ba'asyir et avait à ce titre fourni un appui et une aide directs aux activités autorisées par Ba'asyir. Il s'est procuré au moins une fois des explosifs à la demande de Ba'asyir, destinés à être utilisés par la Jemaah Islamiyah. Munandar a également facilité le recrutement et la formation d'agents en vue d'activités de la Jemaah Islamiyah et d'Al-Qaida (QDe.004) en Indonésie. Avec un autre agent d'Al-Qaida, il a assuré la formation militaire des recrues qui sont intervenues par la suite dans les luttes interconfessionnelles Sulawesi (Indonésie).

Munandar a également dirigé la Fondation Al-Haramain (Indonésie) [Al-Haramain Foundation (Indonesia)] (QDe.103). Munandar est en fuite depuis décembre 2003.