ADEM YILMAZ

QDi.261
ADEM YILMAZ
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
9 March 2009
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
3 February 2015
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Le 27 octobre 2008, en application des paragraphes 1 et 2 de la résolution 1822 (2008) du Conseil de sécurité, le nom d'Adem Yilmaz, qui s'était associé avec l'Union du Jihad islamique, également connue sous le nom « Groupe du Jihad islamique » [Islamic Jihad Group] (QDe.119), a été ajouté à la Liste des sanctions d'Al-Qaida pour avoir « participé au financement, à l'organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l'exécution d'actes ou d'activités en association avec [cette entité] ou toute cellule, filiale ou émanation ou tout groupe dissident, sous [son] nom, pour [son] compte ou pour [la] soutenir », et pour avoir « recruté pour le compte de » celle-ci.

Renseignements complémentaires: 

Le Groupe du Jihad islamique [Islamic Jihad Group] (QDe.119), aussi connu sous le nom d'Union du Jihad islamique, a été fondé en 2002 en tant qu'émanation du Mouvement islamique d'Ouzbékistan [Islamic Movement of Uzbekistan] (QDe.010) dont les dirigeants — Najmiddin Kamolitdinovich Jalolov (QDi.240) et Suhail Fatilloevich Buranov (QDi.239) — ont des contacts avec Al-Qaida.

En 2006, Adem Yilmaz a séjourné dans un camp d'entraînement de l'Union du Jihad islamique situé en Asie du Sud, où il a reçu une formation théorique et pratique au maniement d'explosifs. À la fin de 2006, il s'est associé avec Fritz Martin Gelowicz (QDi.259) et Daniel Martin Schneider (QDi.260) dans le but de perpétrer des attentats à la bombe, notamment contre des institutions des États-Unis d'Amérique en Allemagne. À cette fin, le groupe s'est procuré une quantité considérable d'eau oxygénée qui, mélangée à d'autres ingrédients, aurait pu produire une substance d'une puissance explosive comparable à celle de 550 kilogrammes de TNT. Le groupe s'est également procuré les autres moyens requis pour perpétrer les attentats — comme, par exemple, des appareils électriques permettant de déclencher une déflagration — ainsi que plusieurs détonateurs. Une fois les engins fabriqués, le groupe prévoyait de les placer dans plusieurs véhicules et de les faire exploser en Allemagne, à l'entrée de boîtes de nuit et de bars fréquentés par des ressortissants des États-Unis d'Amérique et/ou dans un aéroport, dans l'intention de faire autant de morts ou de blessés que possible.

Yilmaz a été arrêté le 4 septembre 2007 à Medebach (Allemagne) et condamné, le 4 mars 2010 par la Haute Cour régionale de Düsseldorf (Allemagne), à 11 ans d’emprisonnement pour appartenance à une organisation terroriste à l’étranger, complot en vue de commettre un meurtre, déclenchement d’explosifs, exercice de la contrainte sur des organes constitutionnels et préparation d’une infraction pénale grave liée à une explosion.