ABDUR REHMAN

QDi.309
ABDUR REHMAN
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
14 March 2011
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Abdur Rehman a été inscrit sur la Liste le 14 mars 2012, en application des dispositions de l’alinéa 4 de la résolution 1989 (2011), comme associé à Al-Qaida pour avoir concouru à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités du réseau Al-Qaida (QDe.004), d’Harakat-ul Jihad Islami (QDe.130), de Jaish-i-Mohammed (QDe.019) et d’Al-Akthar Trust International (QDe.121), en association avec eux, sous leur nom ou pour leur compte, ou pour les avoir soutenus, et pour avoir recruté pour leur compte.

Renseignements complémentaires: 

Abdur Rehman a facilité les activités d’Al-Qaida (QDe.004) et a fourni au réseau des services financiers. Il a hébergé des intermédiaires d’Al-Qaida au Pakistan et les dirigeants d’Al-Qaida se sont servi de lui pour s’échanger des informations. Début 2009, Rehman s’est rendu au Pakistan pour le compte d’un agent d’Al-Qaida afin d’y transférer des fonds destinés à des militants. Début 2007, il avait fait le projet de faciliter le transfert au Pakistan d’un million de dollars provenant d’un agent d’Al-Qaida dans le Golfe pour financer des attentats-suicide et des opérations terroristes d’Al-Qaida en Afghanistan et au Pakistan.

Rehman a entretenu des liens avec trois autres groupes extrémistes : Harakat-ul Jihad Islami (HUJI) (QDe.130), Jaish-i-Mohammed (JEM) (QDe.019) et Al-Akhtar Trust International (AATI) (QDe.121). En 2007, il exerçait les fonctions de commandant du Harakat-ul Jihad Islami et a fréquemment voyagé pour lever des fonds destinés à financer ses activités. Rehman est un ancien dirigeant provincial du JEM, dont il a été à une occasion le principal contact à Karachi (Pakistan). En 2005, il a souvent voyagé afin de récupérer des fonds provenant de campagnes de collecte de fonds organisées par Al-Akthar Trust International, fonds qu’il a ensuite gérés et distribués à des groupes extrémistes.

Rehman dirige une école religieuse à Karachi (Pakistan), qui sert aussi de centre de recrutement, d’endoctrinement, de réunion et de collecte de fonds pour les militants.