ABD AL-RAHMAN OULD MUHAMMAD AL-HUSAYN OULD MUHAMMAD SALIM

QDi.298
ABD AL-RAHMAN OULD MUHAMMAD AL-HUSAYN OULD MUHAMMAD SALIM
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
15 September 2011
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
3 February 2015
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Abd al-Rahman Ould Muhammad al-Husayn Ould Muhammad Salim a été inscrit sur la Liste récapitulative le 15 septembre 2011, en application des dispositions des paragraphes 4 et 5 de la résolution 1989 (2011), comme associé à Al-Qaida pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités terroristes menées par les organisations Al-Qaida (QDe.004) et Al-Qaida au Maghreb islamique (QDe.014), en association avec elles, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, ou leur avoir fourni, vendu ou transféré des armements et des matériels connexes.

Renseignements complémentaires: 

Abd al-Rahman Ould Muhammad al-Husayn Ould Muhammad Salim, alias Younis al-Mauritani, est un haut responsable d’Al-Qaida (QDe.004) chargé jusqu’à la mi-2010 des opérations externes d’Al-Qaida. Opérant depuis le Pakistan, Salim a planifié, pour la fin de 2010, une attaque contre des cibles économiques européennes. L’ancien dirigeant d’Al-Qaida, Oussama ben Laden (décédé), avait consacré la plus grande partie de ses fonds au financement des plans de Salim, qui lui avait fait allégeance à la fin des années 90.

Salim a également été associé au Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), qui est devenu, après sa fusion avec Al-Qaida en 2007, Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) (QDe.014). Devenu membre du GSPC en 2001, il a combattu en Mauritanie et a fait office d’agent de liaison entre le GSPC et Al-Qaida. À la fin de 2009, il était recherché en Mauritanie pour avoir organisé l’attaque de 2005 contre des soldats mauritaniens. Parallèlement, il a formé les membres de l’AQMI au Mali au maniement des armes et des explosifs, notamment des fusils d’assaut AK-47 et des grenades à tube. Salim a également combattu les forces algériennes pour le compte du GSPC et a été envoyé par les dirigeants du GSPC au Pakistan pour arranger la fusion du GSPC avec Al-Qaida.