TEHRIK-E TALIBAN PAKISTAN (TTP)

QDe.132
TEHRIK-E TALIBAN PAKISTAN (TTP)
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
29 July 2011
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
3 February 2015
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Tehrik-e Taliban Pakistan (TTP) a été inscrit sur la Liste le 29 juillet 2011, en application des dispositions des paragraphes 4 et 5 de la résolution 1989 (2011), comme associé à Al-Qaida pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités menées par Al-Qaida (QDe.004), en association avec elle, sous son nom, pour son compte ou pour la soutenir, fournir, vendre ou transférer des armements et matériels connexes à Al-Qaida, recruté pour son compte ou soutenu, de toute autre manière, des actes commis par elle ou des activités auxquelles elle se livrait.

Renseignements complémentaires: 

Tehrik-e Taliban Pakistan (TTP), alias les Taliban du Pakistan, est une alliance de mouvements de militants autrefois disparates qui se sont réunis en 2007 à l’issue des opérations militaires que le Pakistan a menées contre les militants liés à Al-Qaida (QDe.004) dans les zones tribales sous administration fédérale. Placé initialement sous la direction de Baitullah Mehsud, décédé depuis, TTP est implanté le long de la frontière afghano-pakistanaise. Hakimullah Mehsud (QDi.286) est devenu le chef du groupe à la mort de Baitullah Mehsud, en août 2009, et Wali Ur Rehman (QDi.287) est l’émir de TTP pour l’Agence du Waziristan du Sud. Selon certaines estimations, TTP compterait entre 30 000 et 35 000 membres. L’objectif affiché par TTP est le renversement du gouvernement élu du Pakistan afin d’établir un émirat fondé sur son interprétation de la loi islamique. Dans cette optique, TTP s’est efforcé de déstabiliser le Pakistan en attaquant directement l’armée pakistanaise et en assassinant des personnalités politiques. Les attaques de TTP, parmi lesquelles on compte plusieurs attentats-suicides à la bombe, ont tué des centaines de membres des forces de défense pakistanaises, d’agents des forces de l’ordre et de civils. Baitullah Mehsud, à l’époque chef de TTP, avait revendiqué publiquement l’attaque perpétrée le 30 mars 2009 contre une école de police à Lahore (Pakistan), au cours de laquelle les assaillants avaient ouvert le feu à l’aide de mitrailleuses automatiques sur une foule de nouvelles recrues non armées, faisant 8 morts et 100 blessés. À la suite des opérations militaires menées par le Pakistan contre les groupes affiliés à Al-Qaida [en particulier le Mouvement islamique d’Ouzbékistan [Islamic Movement of Uzbekistan] (QDe100) et le Groupe du Jihad Islamique [Islamic Jihad Group] (QDe.119)] dans le Waziristan du Sud en septembre 2009, TTP a revendiqué plusieurs attentats-suicides spectaculaires, qui visaient à « punir » le Gouvernement et à susciter un changement de politique. TTP a également revendiqué l’attentat-suicide commis contre le siège du Programme alimentaire mondial à Islamabad, en octobre 2009, ainsi que l’attaque de juillet 2010 qui a tué plus de 50 personnes alors qu’elles attendaient de recevoir des produits de première nécessité devant le bureau d’un haut fonctionnaire de l’Agence tribale de Mohmand (Pakistan). Il faut ajouter à ces attaques le double attentat-suicide à la bombe commis contre un bâtiment administratif de l’Agence de Mohmand en décembre 2010, dans lequel plus de 40 personnes ont trouvé la mort, ainsi qu’une attaque perpétrée contre une enceinte de l’armée pakistanaise à Mardan en février 2011, qui a fait 31 morts. En mai 2011, des membres de TTP ont pris d’assaut la base navale de Mehran, à Karachi, tuant au moins 10 agents de sécurité pakistanais. TTP a par ailleurs revendiqué une tentative d’attentat à la bombe à Times Square [New York (États-Unis)], le 1er mai 2010. En avril 2010, TTP a lancé une attaque sur plusieurs fronts contre le consulat des États-Unis à Peshawar, faisant au moins 6 morts et 20 blessés pakistanais.