MUHAMMAD JAMAL NETWORK (MJN)

QDe.136
MUHAMMAD JAMAL NETWORK (MJN)
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
21 October 2013
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
17 April 2018
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

           Le réseau Muhammad Jamal a été inscrit sur la Liste le 21 octobre 2013, en application des dispositions des paragraphes 2 et 3 de la résolution 2083 (2012), comme associé à Al-Qaida pour avoir concouru à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités d’Al-Qaida (QDe.004), d’Al-Qaida dans la péninsule arabique [Al-Qaida in the Arabian Peninsula] (QDe.129) et de l’Organisation d’Al-Qaida au Maghreb islamique [The Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb] (QDe.014), en association avec elles, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, pour leur avoir fourni, vendu ou transféré des armements et matériels connexes, pour avoir recruté pour leur compte ou soutenu de toute autre manière des actes ou activités auxquels elles se livraient. Il est contrôlé par Muhammad Jamal Abd-Al Rahim Ahmad Al-Kashif (QDi.318).

Renseignements complémentaires: 

L’Égyptien Muhammad Jamal Abd-Al Rahim Ahmad Al-Kashif a fondé le réseau Muhammad Jamal à sa sortie de prison en 2011 et établi de nombreux camps d’entraînement terroristes en Égypte et en Libye. Al-Qaida dans la péninsule arabique [Al-Qaida in the Arabian Peninsula] (QDe.129) a financé le réseau Muhammad Jamal [Muhammad Jamal Network].

La dernière arrestation de Muhammad Jamal par les autorités égyptiennes remonte à novembre 2012. Sur son ordinateur, qui lui a été confisqué, ont été retrouvées des lettres dans lesquelles Muhammad Jamal demandait à Aiman Muhammed Rabi al-Zawahiri (QDi.006) de l’aider et décrivait les activités menées par son réseau (acquisition d’armes, entraînements, implantation de groupes terroristes dans le Sinaï). Al-Zawahiri lui aurait donné son feu vert pour lancer des attentats terroristes en Égypte, en Libye et ailleurs.

Muhammad Jamal a utilisé le réseau Al-Qaida dans la péninsule arabique [Al‑Qaida in the Arabian Peninsula] pour introduire clandestinement des combattants dans ses propres camps d’entraînement où il forme des kamikazes. Il a tissé des liens en Europe avec des extrémistes violents. Il a installé un camp en Libye où ont été entraînés des extrémistes libyens et étrangers. Certains participants de l’attaque perpétrée contre la mission américaine à Benghazi le 11 septembre 2012 sont considérés comme des associés de Muhammad Jamal et certains auraient été entraînés dans les camps du réseau Muhammad Jamal [Muhammad Jamal Network] en Libye.

Avant son arrestation en novembre 2012, Muhammad Jamal dirigeait la cellule de Nasr City, dont les membres ont été accusés de comploter des attentats terroristes en Égypte. Lors des raids menés contre la cellule en octobre 2012, une grande quantité d’armes, d’explosifs et de matériels connexes ont été retrouvés.

Le réseau Muhammad Jamal [Muhammad Jamal Network] entretient des liens avec de hauts dirigeants d’Al-Qaida, dont Aiman al-Zawahiri, et des dirigeants d’Al-Qaida dans la péninsule arabique [Al-Qaida in the Arabian Peninsula], dont Nasir ‘abd-al-Karim ‘Abdullah al-Wahishi (décédé) et Qasim Yahya Mahdi al-Rimi (QDi.282). Il a également des liens avec l’Organisation d’Al-Qaida au Maghreb islamique [The Organization of Al-Qaida in the Islamic Maghreb].