Jaysh Khalid Ibn al Waleed

QDe.155
Jaysh Khalid Ibn al Waleed
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
20 July 2017
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Jaysh Khalid Ibn al-Waleed a été inscrit sur la Liste le 20 juillet 2017 en application des dispositions de l’Annexe III de la résolution 2368 (2017) comme associé à l’EIIL ou à Al-Qaida pour avoir concouru au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activitésde l’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL), inscrit sur la Liste sous le nom d’Al-Qaida en Iraq (QDe.115), en association avec ce groupe, sous son nom ou pour son compte ou pour le soutenir, pour lui avoir fourni, vendu ou transféré des armements et matériels connexes, pour avoir soutenu de toute autre manière des actes ou des activités auxquels il se livre et parce qu’il appartient à ce groupe ou est contrôlé par lui, directement ou indirectement ou qu’il le soutient de toute autre manière.

Renseignements complémentaires: 

Jaysh Khalid Ibn al Waleed a été créé en février 2015, lorsque ses dirigeants ont annoncé leur projet de créer un état fondé sur la charia dans la province syrienne de Deraa.

En mai 2015, le groupe a rejoint l’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL), inscrit sur la Liste sous le nom d’Al-Qaida en Iraq (QDe.115) et a pris, un an plus tard, le nom d’Armée Khaled ibn el-Walid. Il a absorbé d’autres groupuscules terroristes basés à Deraa.

Actuellement, Jaysh Khalid Ibn al Waleed est composé d’environ 2 000 combattants.

L’arsenal du groupe comprend des armes de petit calibre, y compris des mitrailleuses lourdes, des grenades antichars, des missiles antichars guidés, des mortiers (y compris improvisés), des pièces d’artillerie et des lance-roquettes multitube BM-21, plus de 10 chars et des véhicules de transport de passagers et de marchandises tout-terrain.

Les militants de Jaysh Khalid Ibn al Waleed tirent régulièrement sur les positions des forces gouvernementales, ainsi que sur les infrastructures civiles syriennes. Le groupe a activement recours aux attentats-suicides pour déstabiliser la situation dans les zones où il est déployé et pour tuer les chefs de groupes rivaux.

Les groupes de Jaysh Khalid Ibn al Waleed sont bloquées depuis le printemps 2016 par ceux des principaux groupes d’opposition syrienne dans la zone située à la frontière de la Syrie, de la Jordanie et des hauteurs du Golan. Les canaux d’approvisionnement du groupe en provenance des territoires contrôlés par l’EIIL ont été coupés.

Il est possible que des terroristes affiliés à Jaysh Khalid Ibn al Waleed essayent de forcer le blocus et de s’emparer des localités voisines de Maaraba, Nafiaa, Sahm el-Joulan et Tassil afin de reconstituer leurs stocks d’armes et de vivres qui commencent à s’épuiser.