ISLAMIC MOVEMENT OF UZBEKISTAN

QDe.010
ISLAMIC MOVEMENT OF UZBEKISTAN
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
7 April 2011
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Le Mouvement islamique d’Ouzbékistan a été inscrit sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le 6 octobre 2001 en application des dispositions de l’alinéa c) du paragraphe 8 de la résolution 1333 (2000), comme associé à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban, pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités menés par Al-Qaida (QDe.004), Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Ladenet les Taliban, en association avec eux, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, pour avoir fourni, vendu ou transféré des armes et du matériel connexe ou pour avoir soutenu, d’une manière ou d’une autre, des actes commis par eux ou des activités auxquelles ils se livraient.

Renseignements complémentaires: 

Le Mouvement islamique d’Ouzbékistan (MIO) est composé de quelque 500 militants ouzbeks ou originaires d’autres États d’Asie centrale et d’Europe. Les dirigeants d’Al-Qaida (QDe.004) en ont appuyé la formation et Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Laden] (décédé) a fourni la majeure partie des fonds nécessaires à sa création. Sous la direction de Tohir Abdulkhalilovich Yuldashev (décédé), le MIO s’est rallié à l’idéologie d’Oussama ben Laden. Le Mouvement est étroitement lié à Al-Qaida et aux Taliban, à tel point que certains de ses hauts dirigeants ont occupé des postes au sein de la hiérarchie d’Al-Qaida. 

Avant octobre 2001, le Mouvement visait surtout les intérêts ouzbeks et il est à l’origine de plusieurs explosions à Tachkent en février 1999. En août 1999, ses militants ont pris en otage 4 géologues japonais et 8 soldats kirghizes, puis 4 alpinistes américains en août 2000. Depuis octobre 2001, aux côtés des Taliban et d’Al-Qaida, le Mouvement concentre ses attaques contre les soldats de la Force internationale d’assistance à la sécurité déployée en Afghanistan.

Le MIO a participé activement à des opérations terroristes en Asie centrale. Il est responsable des explosions survenues à Bichkek en décembre 2002 et à Och (Kirghizistan) en mai 2003, qui ont fait huit morts. En mai 2003, les forces de sécurité kirghizes ont fait échouer deux attentats à la bombe, préparés par une cellule du MIO et visant l’ambassade des États-Unis à Bichkek et un hôtel voisin. En novembre 2004, le MIO a été mis en cause dans une explosion, à Och, qui a entraîné la mort d’un policier et d’un terroriste. En 2005, plusieurs de ses membres ont été arrêtés par les autorités tadjikes.

Un groupe de combattants du MIO a fait sécession pour former le Groupe du Jihad islamique [Islamic Jihad Group] (QDe.119), sans pour autant compromettre les capacités et les desseins terroristes du Mouvement.