HARAKAT-UL JIHAD ISLAMI

QDe.130
HARAKAT-UL JIHAD ISLAMI
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
6 August 2010
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
3 February 2015
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Le Mouvement du Jihad islamique [Harakat-ul Jihad Islami] a été inscrit sur la liste des sanctions contre Al-Qaida le 6 août 2010, en application des dispositions des paragraphes 1 et 2 de la résolution 1904 (2009), comme associée à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban, en raison de sa « participation au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités en association avec cette organisation, sous son nom, pour son compte ou pour la soutenir » ou « pour avoir fourni, vendu ou transféré des armements et matériels connexes à » Al-Qaida (QDe.004).

Renseignements complémentaires: 

Le Mouvement du Jihad islamique [Harakat-ul Jihad Islami] est un groupe extrémiste violent qui opère dans toute l’Asie du Sud et qui a commis de nombreux attentats en Inde et au Pakistan.

Les relations du Mouvement du Jihad islamique avec Al-Qaida (QDe.004), développées après la montée des Taliban en Afghanistan, ont comporté l’entraînement de ses membres dans les camps d’Al-Qaida. Dès 2005, Mohammad Ilyas Kashmiri (décédé), un dirigeant du Mouvement du Jihad islamique, en coordonnait les activités avec les Taliban et Al-Qaida depuis le Waziristan. Kashmiri a publié une déclaration en octobre 2009 (après qu’on avait annoncé son décès) pour dire qu’il était en vie et travaillait avec Al-Qaida. Dès 2010, un nombre important d’agents du Mouvement du Jihad islamique étaient impliqués dans des opérations terroristes dans les zones tribales du Pakistan sous administration fédérale.

Le Mouvement du Jihad islamique a organisé et commis plusieurs attentats ces dernières années. Un de ses dirigeants a organisé l’attentat-suicide contre le consulat des États-Unis à Karachi (Pakistan) qui, le 2 mars 2006, a fait quatre morts et 48 blessés. Le 18 mai 2007, le Mouvement du Jihad islamique etLashkar-e-Toiba [Lashkar-e-Tayyiba] (QDe.118) ont mené un attentat concerté contre la mosquée historique d’Hyderabad (Inde) qui a fait 16 morts et 40 blessés. De plus, le Mouvement du Jihad islamique a tué 42 personnes et en a blessé 50 par deux explosions jumelées le 25 août 2007 à Hyderabad. En outre, le 23 novembre 2007, des explosions presque simultanées devant les tribunaux de Varanasi, Faizabad et Lucknow (Inde) ont fait 13 morts au moins et 59 blessés. Le Mouvement du Jihad islamique serait l’auteur de ces attentats. Ilyas Kashmiri(décédé) a été inculpé aux États-Unis pour appui matériel à l’agent de Lashkar-e-Toiba David Coleman Headley qui a organisé un attentat contre les bureaux du journal Jyllands-Posten au Danemark.

Le dirigeant détenu du Mouvement du Jihad islamique Jalaluddin (alias Babu Bhai) en a admis la participation au financement des attentats du 11 septembre 2001 aux États-Unis. Une partie de la rançon payée lors d’un enlèvement perpétré par le Mouvement du Jihad islamique en juillet 2001 a été transmise au pirate de l’air du 11 septembre Mohammad Atta via le dirigeant du Mouvement du Jihad islamique Mohammad Asif Raza et un autre individu.

Composée surtout de ressortissants pakistanais et d’anciens de la guerre soviéto-afghane, le Mouvement du Jihad islamique a été fondée en 1980 en Afghanistan initialement pour lutter contre l’Union soviétique. Après le retrait soviétique, elle a reporté ses efforts sur l’Asie du Sud. En 1991, une faction a quitté le groupe pour former le Mouvement des compagnons du Prophète [Harakat ul-Mujahidin] (QDe.008). En 1993, le Mouvement du Jihad islamique a rejoint le Mouvement des compagnons du Prophète pour former Harakat ul-Ansar. En 1997, Mouvement du Jihad islamique s’est séparé de l’organisation Harakat ul-Ansar et a repris son ancien nom.