ANSAR AL CHARIA BENGHAZI

QDe.146
ANSAR AL CHARIA BENGHAZI
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
19 November 2014
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
3 February 2016
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Ansar al Charia Benghazi a été inscrit sur la Liste le 19 novembre 2014 en application des dispositions des paragraphes 2 et 4 de la résolution 2161 (2014) comme associé à Al-Qaida pour avoir concouru à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités de l’organisation Al-Qaida au Maghreb islamique (AQIM) (QDe.014), d’Al Mourabitoun (QDe.141), d’Ansar al-Shari’a en Tunisie (AAS-T) (QDe.143) et d’Ansar al Charia Derna (QDe.145), en association avec eux, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, « pour leur avoir fourni, vendu ou transféré des armements et matériels connexes, avoir recruté pour eux et soutenu de toute autre manière des actes ou activités auxquels ils se livraient ».

Renseignements complémentaires: 

Ansar al Charia Benghazi est un groupe armé formé en février 2012. Il est lié à l’organisation Al-Qaida au Maghreb islamique (QDe.014), à Al Mourabitoun (QDe.141) et à Ansar al-Shari’a en Tunisie (AAS-T) (QDe.143) avec laquelle il a travaillé en collaboration étroite. Il coopère tout aussi étroitement avec Ansar al Charia Derna (QDe.145).

Le 11 septembre 2012, Ansar al Charia Benghazi a participé à l’attaque contre le consulat des États-Unis à Benghazi, au cours de laquelle quatre citoyens américains, y compris l’Ambassadeur des États-Unis en Libye, J. Christopher Stevens, ont trouvé la mort. En 2012, le chef d’Ansar al Charia Benghazi a annoncé que son groupe appuyait et respectait l’idéologie d’Al-Qaida (QDe.004).

Depuis 2012, Ansar al Charia Benghazi contrôle plusieurs camps d’entraînement pour terroristes, utilisés principalement par des groupes associés à Al-Qaida qui mènent des opérations en Syrie et en Iraq et, dans une moindre mesure, au Mali. Au moins 12 des 28 personnes qui ont participé à l’attaque contre le complexe gazier de Tiguentourine à In Amenas (Algérie) perpétrée par Al Mourabitoun et Al Mouakaoune Biddam (QDe.139) en janvier 2013 avaient suivi un entraînement au cours de l’été 2012 dans les camps dirigés par Ansar al Charia Benghazi. Mokhtar Belmokhtar (QDi.136) a revendiqué l’attaque d’In Amenas. En 2013, Ansar al Charia Benghazi a également fourni un appui logistique à AQIM et assurer l’entraînement de certains de ses membres.

Entre 2011 et 2014, Ansar al Charia Benghazi a perpétré de nombreux assassinats et attaques terroristes, prenant pour cibles les forces de sécurité locales à Benghazi, et a causé des centaines de victimes. Cependant, jusqu’en juillet 2014, le groupe s’était abstenu de revendiquer la responsabilité de ces attaques afin de cacher ses agissements et d’apparaître comme un acteur crédible sur la scène politique libyenne.

En outre, Ansar al Charia Benghazi est probablement impliqué dans la première vague d’attentats-suicides qui avaient pour cibles les forces de sécurité libyennes le 22 décembre 2013, ainsi que dans le double attentat-suicide contre les forces de sécurité libyennes le 22 juillet 2014. AQIM a appuyé ces attentats.