AL-ITIHAAD AL-ISLAMIYA / AIAI

QDe.002
AL-ITIHAAD AL-ISLAMIYA / AIAI
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
7 April 2011
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
19 July 2019
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

L'Union islamique [Al-Itihaad al-Islamiya] a été inscrite sur la Liste des sanctions d'Al-Qaida le 6 octobre 2001, en application des dispositions de l’alinéa c) du paragraphe 8 de la résolution 1333 (2000), comme associée à Al-Qaida, à Oussama ben Laden et aux Taliban pour avoir participé au financement, à l’organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l’exécution d’actes ou d’activités menés par l’organisation Al-Qaida (QDe.004) et Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Laden], en association avec eux, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir, pour leur avoir fourni, vendu ou transféré des armes et des matériels militaires associés ou pour avoir soutenu, d’une manière ou d’une autre, des actes commis par eux.

Renseignements complémentaires: 

Al-Ittihad al-Islami (AIAI) a été créée entre 1982 et 1984. Elle a cherché, avec d’autres organisations, à renverser le Gouvernement en Somalie. L’AIAI a été dirigée entre autres par Hassan Dahir Aweys (QDe.042). Son alliance avec Al-Qaida (QDe.004) remonte à 1993; Oussama ben Laden [Usama Muhammed Awad Bin Laden] (décédé) a financé substantiellement la mise en place d’une autorité contrôlée par l’AIAI en Somalie, celle-ci devant faciliter la création d’une base d’opérations d’Al-Qaida dans le pays. L’AIAI a aidé Al-Qaida à commettre les attentats à la bombe contre les ambassades des États-Unis au Kenya et en République-Unie de Tanzanie le 7 août 1998. Elle a également aidé Al-Qaida à commettre les attentats contre l’hôtel Paradise à Kikambala et un avion de ligne à Mombassa en 2002.

L’AIAI générait des fonds en se livrant à des activités criminelles et commerciales, aussi bien en Somalie qu’à l’étranger. Elle a reçu des fonds de la Fondation islamique Al-Haramain (Somalie) (QDe.072) en Somalie.

Les liens de l’AIAI avec Al-Qaida se situent sur les plans idéologique et financier et dans le domaine de la formation. Elle avait des contacts avec des entités associées à Al-Qaida en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, notamment les suivantes : le Groupe islamique armé [Armed Islamic Group] (QDe.006); leJihad islamique égyptien [Egyptian Islamic Jihad] (QDe.003); le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), inscrit sur la Liste sous le nom d’Al-Qaida au Maghreb islamique (QDe.014); leGroupe islamique combattant libyen [Libyan Islamic Fighting Group] (QDe.011); l’Armée islamique d’Aden (QDe.009); l’Organisation internationale islamique de secours (dont certains bureaux sont inscrits sur la Liste); et Société pour le renouveau du patrimoine islamique [Revival of Islamic Heritage Society] (QDe.070).