AL-HARAMAIN & AL MASJED AL-AQSA CHARITY FOUNDATION

QDe.109
AL-HARAMAIN & AL MASJED AL-AQSA CHARITY FOUNDATION
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
30 October 2009
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
18 June 2015
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

L'organisation caritative Al-Haramain & Al Masjed al-Aqsa a été inscrite sur la liste des sanctions contre Al-Qaida le 28 juin 2004, en application des dispositions des paragraphes 1 et 16 de la résolution 1526 (2004), comme associée à Al-Qaida, à Oussama ben Laden ou aux Taliban en raison de sa participation au financement, à l'organisation, à la facilitation, à la préparation ou à l'exécution d'actes ou d'activités en association avec l'organisation Al-Qaida.

Renseignements complémentaires: 

L'organisation caritative Al-Haramain & Al Masjed al-Aqsa avait des liens financiers étroits avec un bailleur de fonds d'Al-Qaida, et versait des fonds à l'organisation non gouvernementale Al Furqan (QDe.107), basée en Bosnie.

L'organisation caritative Al-Haramain & Al Masjed al-Aqsa était une antenne de la Fondation islamique Al-Haramain, basée en Arabie saoudite, qui se présentait comme une organisation non-gouvernementale privée à but caritatif et éducatif. Al-Haramain était, en tant qu'entité, l'une des principales organisations non gouvernementales qui s'employaient à travers le monde à soutenir le réseau Al-Qaida (QDe.004). Ses fonds provenaient généralement de particuliers ou de campagnes de collecte spéciales qui visaient certaines entreprises de par le monde.

Les antennes de la Fondation islamique Al-Haramain en Bosnie-Herzégovine (QDe.071), en Somalie (QDe.072), en Indonésie (QDe.103), au Kenya (QDe.105), en Tanzanie (QDe.106), au Pakistan (QDe.104), en Afghanistan (QDe.110), en Albanie (QDe.111) au Bangladesh (QDe.112), en Éthiopie (QDe.113), aux Pays-Bas (QDe.114), et aux Comores (QDe.116) ont fourni un appui financier, matériel ou technologique au réseau Al-Qaida, y compris aux organisations ci-après : la Communauté islamiste [Jemaah Islamiyah] (QDe.092), l'Union islamique [Al-Itihaad al-Islamiya] (QDe.002), le Jihad islamique égyptien [Egyptian Islamic Jihad] (QDe.003) et Lashkar-e-Toiba [Lashkar-e-Tayyiba] (QDe.118). Ces organisations terroristes étaient financées par la Fondation Al-Haramain, qui leur servait de façade pour recueillir des fonds et conduire des opérations.