Emraan Ali

QDi.430
Emraan Ali
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
23 November 2021
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Emraan Ali a été inscrit sur la Liste le 23 novembre 2021 en application des paragraphes 2 et 4 de la résolution 2368 (2017) comme associé à l’EIIL ou à Al-Qaida pour avoir concouru à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités de l’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL), inscrit sur la Liste sous le nom d’Al-Qaida en Iraq (QDe.115), en association avec ce groupe, sous son nom, pour son compte ou pour le soutenir, avoir recruté pour son compte ou commis d’autres actes ou mené d’autres activités indiquant qu’il lui était associé.

Renseignements complémentaires: 

Emraan Ali est un ressortissant trinidadien et un citoyen naturalisé américain. Il a quitté la Trinité-et-Tobago le 15 mars 2015 via l’aéroport international de Piarco, à bord d’un appareil de la compagnie GOL, par le vol numéro G3 7641 à destination de Bridgetown, et aurait poursuivi son voyage jusqu’en Syrie, où il a rejoint l’EIIL. Ali a ensuite été désigné par le Bureau du contrôle des avoirs étrangers du Département du Trésor des États-Unis pour ses activités pour l’EIIL ou pour le compte de celui-ci en septembre 2018. 

En 2019, après la chute du dernier bastion de l’EIIL en Syrie, Ali s’est rendu aux Forces démocratiques syriennes, a été enregistré biométriquement par l’armée américaine et est actuellement détenu aux États-Unis où il a été accusé et reconnu coupable d’avoir fourni et tenté de fournir un appui matériel à une organisation terroriste étrangère désignée. 

Le 21 décembre 2020, la Haute Cour de la Trinité-et-Tobago a également désigné Ali en application de l’article s.22B de la loi sur la lutte contre le terrorisme (Chap. 12 :07). 

Selon un affidavit étayant la plainte au pénale déposée par les États-Unis d’Amérique contre Ali, celui-ci a accepté de s’entretenir volontairement avec des représentants des services de répression américains en Syrie. Les éléments de preuve rassemblés contre Ali donnent à penser qu’il a été impliqué dans les faits suivants : 
 
•    Soutien à la commission d’actes terroristes en apportant une expertise ou un savoir-faire à une organisation terroriste, à savoir Al-Qaida en Iraq, également connue sous le nom d’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL), et entrée et séjour en Syrie aux fins de commettre ou de faciliter des actes terroristes ; 
•    Fourniture ou mise à disposition de services financiers ou autres services connexes, dans l’intention qu’ils soient utilisés, en tout ou en partie, ou en sachant qu’ils seraient utilisés : 
1.    par une organisation terroriste et entité inscrite sur la Liste, à savoir Al-Qaida en Iraq, également connue sous le nom d’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL) ; 
2.    Par une personne ou une entité agissant pour le compte ou sous la direction d’une entité inscrite sur la Liste, à savoir Al-Qaida en Iraq, également connue sous le nom d’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL) ; et aux fins de commettre ou de faciliter la commission d’actes terroristes ; 
•    Fourniture ou offre de fourniture d’armes aux fins de commettre ou de faciliter la commission d’un acte terroriste ; 
•    Participation à un entraînement à l’utilisation d’explosifs et d’armes et à des exercices ou des manœuvres militaires aux fins de se livrer à des actes terroristes ; 
•    Participation à un entraînement dispensé par une organisation terroriste, à savoir Al-Qaida en Iraq, également connue sous le nom d’État islamique d’Iraq et du Levant (EIIL), et ordres reçus de celle-ci ; et 
•    Voyages aux fins de commettre, soutenir et faciliter la commission d’actes terroristes.