Biographie du Médiateur et de son équipe

Daniel Kipfer Fasciati (Suisse), nommé Médiateur le 24 mai 2018

Élu au Tribunal pénal fédéral suisse en 2003, M. Kipfer Fasciati a exercé les fonctions de juge à la Cour des affaires pénales de 2004 à juillet 2018 et assuré la présidence du Tribunal de 2014 à 2017.

De 1997 à 2004, M. Kipfer Fasciati a exercé les fonctions de greffier à la Cour d’appel et au Tribunal pénal du canton de Bâle, ainsi qu’à la Cour des affaires pénales du Tribunal fédéral suisse à Lausanne. Avant et pendant sa carrière judiciaire, il a été chargé de cours de philosophie, d’éthique des affaires et de droit à la faculté de droit de l’Université de Bâle et à la Haute école spécialisée.

M. Kipfer Fasciati a étudié la philosophie, les lettres allemandes, l’histoire et le droit à Bâle, Munich et Francfort-sur-le-Main. Il a obtenu une licence en philosophie et lettres allemandes en 1987, un doctorat en philosophie en 1994 et une licence de droit en 1996.

Leah Campbell, juriste

Mme Campbell a commencé sa carrière de juriste dans le Queensland et en Nouvelle-Galles du Sud (Australie) et a travaillé à Sarajevo et à La Haye dans le cadre de procès menés pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Elle a précédemment occupé les fonctions de spécialiste des questions politiques auprès des comités des sanctions du Conseil de sécurité.

Elle est titulaire de diplômes de droit et de relations internationales de la Bond University et d’une maîtrise de la faculté de droit de l’Université de New York.

Laura Bianchi, assistante de recherche

Mme Bianchi a travaillé dans les domaines du journalisme, de la recherche et des relations internationales. Elle a pratiqué le journalisme multimédia pendant 17 ans, enseigné le journalisme et appuyé les travaux de la section chargée de la communication avec les médias et de la sensibilisation au Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie à La Haye.

Mme Bianchi est titulaire d’une maîtrise ès sciences en relations internationales de la Graduate School of Social Sciences de l’Université d’Amsterdam, d’un diplôme de premier cycle en sciences politiques de l’Université de Leyde et d’un diplôme de journalisme de l’University of Applied Sciences d’Utrecht.