Résumé des motifs ayant présidé aux inscriptions sur la liste

QDe.135
ANSAR EDDINE
Date à laquelle le résumé a été mis en ligne sur le site du Comité: 
03/20/2013
Date(s) de mise(s) à jour du résumé: 
02/03/2015
Motifs ayant présidé à l'inscription sur la Liste: 

Ansar Eddine a été inscrite sur la Liste le 20 mars 2013 en application des dispositions des paragraphes 2 et 3 de la résolution 2083 (2012), comme associée à Al-Qaida pour avoir concouru à financer, organiser, faciliter, préparer ou exécuter des actes ou activités de l’organisation d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) (QDe.014) et du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) (QDe.134), en association avec eux, sous leur nom, pour leur compte ou pour les soutenir; pour leur avoir fourni, vendu ou transféré des armements et matériels connexes; et pour avoir recruté pour leur compte et avoir soutenu, de toute autre manière, des actes ou des activités de ces entités.   

 
Renseignements complémentaires: 

Ansar Eddine (« défenseurs de la foi ») a été créée en décembre 2011 par Iyad ag Ghali (QDi.316). Ansar Eddine est liée à l’Organisation d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) (QDe.014).

En octobre 2011, le chef d’AQMI, Abdelmalek Droukdel (QDi.232), a voulu se servir d’une organisation pour élargir les activités de son organisation terroriste au Sahel et accroître son contrôle du territoire en occupant le nord du Mali. 

AQMI a voulu créer un mouvement en apparence indépendant, qui cacherait ses véritables racines en renonçant au nom d’Al-Qaida. AQMI a proposé que le nouveau groupe soit dirigé par Iyad ag Ghali.

Depuis sa création, Ansar Eddine et son chef, Iyad ag Ghali, ont bénéficié du soutien continu d’AQMI :

– Soutien militaire : depuis la bataille d’Aguelhok le 24 janvier 2012 jusqu’à l’offensive qui s’est déroulée au début de janvier 2013 contre le sud du Mali, Ansar Eddine a été épaulée par AQMI dans sa lutte contre les forces armées maliennes, surtout pour la prise des villes d’Aguelhok le 24 janvier 2012, de Tessalit le 10 mars 2012, de Kidal le 30 mars 2012, de Gao le 30 mars 2012 et de Tombouctou le 1er avril 2012;

– Soutien financier : Iyad ag Ghali a reçu un montant de 400 000 euros de l’un des chefs d’une brigade d’AQMI au Sahel, la brigade Tariq ibn Ziyad;

– Soutien logistique : forte de 50 hommes proches d’Iyad ag Ghali à l’origine, Ansar Eddine a accueilli de nombreux combattants d’AQMI;

Les liens entre Ansar Eddine et AQMI se sont resserrés depuis novembre 2012;

– Novembre 2012 : des bureaux ont été installés au nord de Gao par une mission associant Ansar Eddine, le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest  (MUJAO) (QDe.134) et l’Organisation d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) (QDe.014);

– Novembre 2012 : Ansar Eddine, MUJAO et AQMI ont formé une alliance et défini une stratégie commune;

– 25 novembre 2012 : Iyad ag Ghali a exprimé son adhésion à l’idéologie d’AQMI.
Depuis le début de l’opération Serval, Iyad ag Ghali s’est rapproché des brigades d’AQMI et de MUJAO qui se battent contre les forces armées françaises et maliennes.