Troisième Conférence internationale sur le financement du développement

Displaying 1 - 6 of 6
27 Juillet 2015
AG/11663

L’Assemblée générale a approuvé, aujourd’hui, le Programme d’action d’Addis-Abeba, adopté par la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, qui s’est tenue dans la capitale de l’Éthiopie du 13 au 16 juillet.  Elle a également rendu un émouvant hommage à l’ancien Représentant permanent de Djibouti auprès des Nations Unies, Roble Olhaye, décédé le 22 juillet dernier. 

16 Juillet 2015
SG/SM/16948-DEV/3192

On trouvera ci-après la déclaration du Secrétaire général de l’ONU, M. Ban Ki-moon, sur le document final de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement:

16 Juillet 2015
DEV/3191

Dans leur marathon pour réaliser le développement durable et éliminer la pauvreté d’ici 2030, les chefs d’État et de gouvernement et représentants des États Membres de l’ONU ont franchi aujourd’hui une étape décisive en adoptant le « programme d’action d’Addis-Abeba » au terme de plusieurs mois de négociations, apportant ainsi une « conclusion heureuse » à la Troisième Conférence internationale sur le financement du développement qui se tenait depuis le 13 juillet à Addis-Abeba, en Éthiopie.

15 Juillet 2015
DEV/3190

La Namibie ou les Bahamas hier, la Jamaïque ou Sainte-Lucie aujourd’hui, les pays à revenu intermédiaire n’ont cessé de dénoncer, tout au long de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, le calcul « erroné » qui leur attribue un niveau de développement tel qu’il leur barre l’accès aux financements concessionnels.  Il

14 Juillet 2015
DEV/3187

La deuxième journée de la Conférence sur le financement du développement qui se tient jusqu’au 16 juillet à Addis-Abeba, en Éthiopie, a été marquée par la promesse des principaux pays donateurs de l’aide publique au développement (APD) de consacrer une partie de leur produit intérieur brut (PIB) à cette aide dont le rôle « central » et « catalyseur » a été souligné par les pays récipiendaires.  

13 Juillet 2015
DEV/3182

Après Monterrey en 2002 et Doha en 2008, les chefs d’État et de gouvernement se retrouvent à Addis-Abeba pour, une troisième fois, affiner les moyens de mobiliser les ressources pour financer prioritairement la lutte contre l’extrême pauvreté.  La troisième Conférence internationale sur le financement du développement, qui se tient jusqu’au 16 juillet, a ouvert ses portes aujourd’hui dans la capitale économique de l’Ethiopie, “un pays dynamique niché dans un continent émergent”, selon les mots du Directeur-général adjoint du Fonds monétaire international (FMI).  Les enjeux sont de taille