Érythrée

Érythrée

15 novembre 2018
Dbf/181115

Le Département des opérations de maintien de la paix a indiqué que six Casques bleus malawiens et un Casque bleu tanzanien de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), ont été assassinés hier, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.  Cette zone est actuellement en proie à une irruption du virus Ebola et l’insécurité a présenté un obstacle pour y apporter une réponse.

24 octobre 2018
 SC/13553

Le 12 octobre 2018, le Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 751 (1992) et 1907 (2009) sur la Somalie et l’Érythrée (« le Comité ») a tenu des consultations afin d’examiner les rapports finaux du Groupe de contrôle pour la Somalie et l’Érythrée (« le Groupe de contrôle »), soumis en application du paragraphe 48 de la résolution 2385 (2017).

18 septembre 2018
Dbf180918

Ces deux dernières semaines, les inondations causées par les lourdes pluies ont touché au moins 12 États au Nigéria, mettant particulièrement en danger les zones situées le long des fleuves Niger et Benue.

17 septembre 2018
SG/SM/19218

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

8 septembre 2018
SG/SM/19201

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

10 Juillet 2018
SC/13416

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de la signature de la Déclaration conjointe de paix et d’amitié du 9 juillet 2018 par le Président de l’État d’Érythrée, Isaias Afwerki, et le Premier Ministre de la République fédérale démocratique d’Éthiopie, Abiy Ahmed.  

28 juin 2018
SG/SM/19117

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

28 juin 2018
Dbf180628

Ce matin, le Secrétaire général s’est exprimé à l’ouverture de la première conférence de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme.  Il a déclaré que la première ligne de front contre le terrorisme est de plus en plus dans le cyberespace.

25 juin 2018
SC/13394

Du 4 au 10 mai 2018, le Président du Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 751 (1992) et 1907 (2009) sur la Somalie et l’Érythrée, Son Excellence M. Kairat Umarov, accompagné d’une délégation composée de représentants de l’Éthiopie, du Kazakhstan, du Koweït, des Pays Bas et de la Suède ainsi que de membres du Secrétariat, s’est rendu à Djibouti, au Kenya, en Somalie et en Éthiopie.

21 juin 2018
SG/SM/19098

La déclaration suivante a été communiquée aujourd’hui par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

21 juin 2018
dbf180621

Ce matin à Moscou, le Secrétaire général a donné une conférence de presse avec le Ministre russe des affaires étrangères, M. Sergey Lavrov, au cours de laquelle il a souligné l’importance du multilatéralisme pour traiter des défis spectaculaires auxquels le monde fait face aujourd’hui, tels que les changements climatiques et le terrorisme.

8 mars 2018
SC/13242

Le 8 mars 2018, le Comité du Conseil de sécurité faisant suite aux résolutions 751 (1992) et 1907 (2009) sur la Somalie et l’Érythrée a approuvé l’inscription des deux entrées ci-après sur la liste des personnes et entités visées par l’interdiction de voyager, le gel des avoirs et l’embargo ciblé sur les armes imposés par les paragraphes 1, 3 et 7 de la résolution 1844 (2008) adoptées en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies:

13 avril 2017
dbf170413

Le Conseil de sécurité vient d’adopter unanimement une résolution établissant une nouvelle mission en Haïti – appelée Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), avec un nouvel acronyme, la MINUJUSTH.

13 avril 2017
CS/12795

Après avoir entendu, ce matin, l’exposé du Président du Comité des sanctions contre la Somalie et l’Érythrée créé en vertu des résolutions 751 (1992) et 1907 (2009), les membres du Conseil de sécurité, unis pour le maintien de ces sanctions contre le premier pays, « instrument clef de la lutte contre les Chabab », ont, en revanche, formulé des points de vue différents sur le régime imposé au second.