Couverture des réunions

20 février 2018
CS/13213

Accusé par les délégués d’Israël et des États-Unis de se « dérober » à tout effort de paix, le Président de l’Autorité palestinienne, M. Mahmoud Abbas, a proposé, ce matin, devant le Conseil de sécurité, l’organisation d’une conférence internationale de paix d’ici à mi-2018, dont l’un des objectifs serait une reconnaissance mutuelle entre l’État de Palestine et l’État d’Israël, sur la base des frontières de 1967. 

14 février 2018
CS/13209

La crise politique et institutionnelle en Guinée-Bissau se poursuit, marquée par une série d’événements récents aux « ramifications importantes », a déclaré cet après-midi devant le Conseil de sécurité M. Modibo Touré, Représentant spécial du Secrétaire général pour la Guinée-Bissau et Chef du Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en Guinée-Bissau (BINUGBIS), dont le mandat arrive à expiration le 28 février. 

14 février 2018
CS/13208

L’évolution actuelle de la crise syrienne est en train de mettre à mal les efforts déployés pour trouver une solution politique au conflit, a averti, ce matin devant le Conseil de sécurité, l’Envoyé spécial du Secrétaire général pour la Syrie, M. Staffan de Mistura, avant de mettre en avant le rôle de l’ONU dans la création à venir d’un comité constitutionnel pour la Syrie.

13 février 2018
CS/13206

Un an après l’adoption d’une résolution pionnière, le Conseil de sécurité s’est, cet après-midi, réuni pour faire le point sur l’état de sa mise en œuvre par les États Membres, auxquels il était demandé d’élaborer des « stratégies de réduction des risques » posés par les attaques terroristes contre les infrastructures critiques et de renforcer leur coopération pour lutter contre de telles attaques.

13 février 2018
CS/13205

Le Sous-Secrétaire général aux affaires politiques, M. Miroslav Jenča, et le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), M. Filippo Grandi, sont venus présenter aujourd’hui au Conseil de sécurité les progrès inégaux réalisés en matière de sécurité au Myanmar dans l’État Rakhine et dans le retour dans ce pays des centaines de milliers de personnes, dont de très nombreux Rohingya, qui se sont réfugiés au Bangladesh après les violences, qui avaient débuté fin août 2017. 

13 février 2018
AG/PK/232

Le Comité spécial des opérations de maintien de la paix, qui tient ses travaux jusqu’au 9 mars, a achevé aujourd’hui son débat général de deux jours au cours duquel les délégations ont appelé à l’accélération des réformes au pilier « paix et sécurité » des Nations Unies, compte tenu de la nature changeante des crises, de l’apparition de nouveaux types d’acteurs et de la réduction des ressources disponibles, a précisé le représentant du Mali, dont le pays est l’hôte d’une grande mission de stabilisation avec plus de 14 000 Casques bleus.

12 février 2018
ECOSOC/6889

Le Conseil économique et social (ECOSOC) a élu par acclamation, cet après-midi, l’Italie au Comité d’organisation de la Commission de consolidation de la paix.

12 février 2018
AG/PK/231

« Il est temps d’avoir de franches discussions.  Des discussions qui reconnaissent le fait que les opérations de maintien de la paix sont soumises à une pression considérable et qu’elles prennent des risques énormes. »  C’est en ces termes que le Représentant du Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix s’est adressé aujourd’hui au Comité des 34 qui a ouvert sa session 2018, avec de multiples appels au changement dans le pilier « paix et sécurité » de l’ONU.

8 février 2018
CS/13202

Daech continue de poser une menace significative, malgré la perte de son ancrage territorial, la détérioration de son appareil de propagande et une diminution de 90% de ses revenus depuis 2015, a déclaré ce matin, devant le Conseil de sécurité, le Secrétaire général adjoint et Chef du Bureau de lutte contre le terrorisme des Nations Unies, M. Vladimir Voronkov, pour qui « la lutte est loin d’être achevée ».

8 février 2018
CS/13201

Considérant que la situation au Soudan continue de menacer la paix et la sécurité internationales dans la région, le Conseil de sécurité a, ce matin, prorogé d’un an, jusqu’au 12 mars 2019, le mandat du Groupe d’experts rattaché au Comité des sanctions applicables à ce pays.