Imprimer
SG/SM/21300
27 mai 2022

Burkina Faso: Le Secrétaire général condamne fermement le meurtre d’une cinquantaine de personnes par des groupes armés extrémistes présumés le 25 mai à Madjoari

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général condamne fermement le meurtre d’une cinquantaine de personnes par des groupes armés extrémistes présumés le 25 mai à Madjoari, dans l’est du Burkina Faso. Cette attaque ignoble fait suite à deux incidents similaires survenus les 14 et 19 mai à Madjoari, au cours desquels 17 civils et 11 soldats ont été tués. 

Le Secrétaire général exprime ses condoléances aux familles endeuillées et appelle les autorités burkinabè à ne ménager aucun effort pour identifier et traduire rapidement en justice les auteurs de ces actes. Il réaffirme l’engagement des Nations Unies à continuer de soutenir le Burkina Faso dans ses efforts visant à contrer et à prévenir le terrorisme et l’extrémisme violent et assurer la protection des civils. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.