Imprimer
dbf220516
16 mai 2022

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 16 mai 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Point de presse du Président de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

À la suite de ce point de presse quotidien, M. Francesco Rocca, Président de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, échangera avec les journalistes au sujet du prochain Forum d’examen des migrations internationales. 

États-Unis

Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général s’est dit horrifié par le meurtre de 10 personnes lors d’un acte horrible d’extrémisme violent raciste qui a eu lieu à Buffalo, dans l’État de New York, le 14 mai.  Il présente ses sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes et espère que justice sera rendue rapidement. 

Le Secrétaire général condamne avec la plus grande fermeté le racisme sous toutes ses formes et la discrimination fondée sur la race, la religion, les convictions ou l’origine nationale.  Nous devons tous travailler ensemble pour construire une société plus pacifique et inclusive, a-t-il déclaré. 

Yémen

L’ONU se félicite qu’un vol commercial au départ de l’aéroport de Sanaa, le premier en l’espace de six ans, ait pu avoir lieu aujourd’hui.  L’avion a décollé de Sanaa à destination d’Amman, en Jordanie.

Il s’agit d’un élément important de la trêve récemment conclue au Yémen grâce aux efforts de médiation de l’Envoyé spécial de l’ONU, M. Hans Grundberg.

L’ONU remercie le Royaume hachémite de Jordanie pour son soutien inestimable dans la réalisation de cette étape importante.  Il remercie également le Gouvernement yéménite pour son rôle constructif.  Nous exhortons toutes les parties concernées à continuer de faciliter les vols, conformément aux termes de l’accord de trêve.

M. Grundberg travaille avec les parties pour assurer la mise en œuvre de toutes les conditions de la trêve, notamment l’ouverture de routes à Taëz et dans d’autres provinces qui vise à faciliter la liberté de circulation des Yéménites dans leur pays.  Il engage également les parties à renforcer et à prolonger la trêve et à poursuivre sur cette lancée pour parvenir à une solution politique globale et durable au conflit.

M. Grundberg tiendra un point de presse demain par visioconférence après avoir informé le Conseil de sécurité lors d’une séance d’information. 

Corne de l’Afrique

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Martin Griffiths, a conclu sa visite au Kenya, où il a constaté l’impact dévastateur de l’insuffisance de pluie pour la quatrième saison consécutive dans la Corne de l’Afrique.

Au cours de sa visite, M. Griffiths a rencontré des habitants du village du comté de Turkana, au Kenya, qui lui ont expliqué qu’il s’agissait de la pire sécheresse qu’ils aient endurée.  Il s’est également entretenu virtuellement avec des personnes déplacées à Doolow, en Somalie, et dans la région Somali, en Éthiopie, qui ont déclaré que cette crise menaçait leur mode de vie.

M. Griffiths a également rencontré des responsables kényans et a discuté de la réponse du Gouvernement à la sécheresse, ainsi que de la nécessité d’une action urgente et d’un soutien aux communautés touchées pour les aider à s’adapter et à prospérer à l’avenir.

La sécheresse dans la Corne de l’Afrique affecte plus de 18 millions de personnes en Éthiopie, en Somalie et au Kenya, dont au moins 16,7 millions se trouvent en situation d’insécurité alimentaire grave.  Ces chiffres devraient augmenter dans les semaines à venir, la Corne de l’Afrique faisant face à la plus longue sécheresse depuis quatre décennies.

M. Griffiths a souligné que le temps presse: si de nouveaux financements pour intensifier les opérations d’aide ne sont pas reçus immédiatement, nous serons confrontés à la perspective de pertes de vies importantes dans la période à venir.

Nigéria

Le Secrétaire général suit de près l’évolution de la situation dans l’État nigérian de Sokoto, où les tensions sont vives à la suite du meurtre d’une étudiante chrétienne, le 12 mai, pour des déclarations blasphématoires présumées.

Le Secrétaire général exprime ses condoléances à la famille de la jeune femme.

Le Secrétaire général condamne fermement cet acte de violence et se félicite que de nombreux chefs religieux de la région aient également condamné cette attaque.

Abyei

La Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei (FISNUA) a fermement condamné la recrudescence des incidents criminels dans ce territoire contesté au cours des deux dernières semaines.  La Mission est en contact avec le Soudan et le Soudan du Sud, et a également tendu la main aux chefs suprêmes des Ngok Dinka et de la communauté misseriya.

Malgré les efforts de la FISNUA pour maintenir la paix et la sécurité dans la région, la violence se poursuit.  La Mission poursuivra son travail pour garantir la liberté de mouvement des personnes et mettra en place des points de contrôle pour dissuader les criminels. 

Myanmar

Le Programme alimentaire mondial (PAM) indique que l’aide alimentaire et nutritionnelle a atteint 2,1 millions de personnes au cours du premier trimestre de cette année au Myanmar.  Le PAM espère atteindre au moins quatre millions des personnes parmi les plus vulnérables et les plus exposées à l’insécurité alimentaire dans le pays cette année, sous réserve de la disponibilité des ressources et de l’accès à ceux dans le besoin.

L’agence appelle à un accès humanitaire sans entrave, car l’accès aux populations nouvellement déplacées, principalement dans les zones de conflit actif, reste largement restreint.

Le PAM commencera cette semaine à distribuer de la nourriture et d’autres fournitures dans l’État de Kayah, après avoir tenté d’accéder à la région depuis juillet de l’année dernière.

Dans le sud de l’État shan, le PAM livre de la nourriture aux personnes déplacées et aux familles qui ont fui les combats se déroulant dans l’État de Kayah.

L’agence onusienne indique que les prix du carburant ont doublé au cours de la dernière année, faisant grimper les prix des denrées alimentaires.  Par rapport à la même période l’an dernier, le coût moyen d’un panier alimentaire de base a augmenté de 32%.

Journées internationales

La Journée du Vesak est célébrée aujourd’hui.  Dans son message, le Secrétaire général a déclaré que le Vesak arrive à un moment de multiplication des crises – du relèvement inégal de la COVID-19 aux effets punitifs des changements climatiques, en passant par les conflits, les divisions et la violence.  Chaque crise nous rappelle à quel point nous nous sommes éloignés des enseignements intemporels du Seigneur Bouddha, a-t-il déclaré.

Aujourd’hui marque également la Journée internationale de la lumière qui célèbre le rôle que joue la lumière dans la science, la culture et l’art, l’éducation et le développement durable, entre autres domaines.

Enfin, c’est aussi la Journée internationale du vivre-ensemble en paix.  Une paix dont nous avons besoin, et qui consiste à accepter les différences et à avoir la capacité d’écouter, de reconnaître, de respecter et d’apprécier les autres.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.