Imprimer
dbf220505
5 mai 2022

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 5 mai 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Ukraine 

Le Conseil de sécurité tiendra à 15 heures une réunion sur l’Ukraine à laquelle participera le Secrétaire général qui est de retour de son voyage.  Il a atterri à New York il y a quelques heures après avoir été en Turquie, en Fédération de Russie, en Pologne, en Ukraine, au Niger, au Nigeria et au Sénégal. 

Le Coordonnateur des secours d’urgence, M. Martin Griffiths, et la Haute-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Michelle Bachelet, interviendront également. 

La Coordinatrice de l’action humanitaire pour l’Ukraine, Mme Osnat Lubrani, a indiqué hier qu’une nouvelle opération visant à évacuer en sécurité les civils bloqués à Marioupol et dans d’autres communautés s’est terminée.  Une fois de plus, a-t-elle dit, l’équipe de l’ONU et ses collègues du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont travaillé ensemble pour placer les personnes qui souhaitaient quitter les zones d’hostilités en sécurité, avec l’accord des parties au conflit. 

Mme Lubrani a indiqué que plus de 300 civils de Marioupol, Manhush, Berdiansk, Tokmak et Vasylivka reçoivent désormais une aide humanitaire à Zaporijia.  Elle a ajouté que bien que cette deuxième évacuation de civils des zones de Marioupol et au-delà soit importante, il reste encore beaucoup à faire pour s’assurer que tous les civils pris dans les combats puissent partir, dans la direction qu’ils souhaitent. 

Le travail de l’ONU avec les parties pour garantir le passage sûr des civils se poursuivra. 

Éthiopie 

Les agences humanitaires indiquent qu’un convoi de 27 camions transportant près de 1 000 tonnes de vivres et autres articles de première nécessité a atteint Mekele dans la région du Tigré le week-end des 29 et 30 avril. 

Il s’agit du quatrième convoi humanitaire à atteindre le Tigré depuis la reprise de l’acheminement de l’aide humanitaire début avril, après plus de trois mois d’interruption. 

Au total, 169 camions ont atteint le Tigré depuis la reprise des convois, avec à leur bord quelque 4 300 tonnes de fournitures de secours désespérément nécessaires. 

Des vivres et d’autres articles de secours provenant de ces convois ont été expédiés de Mekele vers les zones prioritaires au Tigré où ils sont distribués. 

Une arrivée récente de carburant permet également d’étendre les opérations critiques. 

Le rythme d’arrivée de l’aide au Tigré ne représente cependant qu’une petite fraction de ce qui est nécessaire.  Les services essentiels, notamment l’électricité, les réseaux de communication et les services bancaires, restent largement coupés. 

L’ONU, avec ses partenaires, continue de travailler avec les autorités pour intensifier de toute urgence les livraisons de secours au Tigré, notamment des semences et des engrais avant la saison critique des plantations d’été. 

L’ONU collabore également avec les autorités pour étendre l’assistance indispensable dans les zones des régions d’Afar et d’Amhara qui ont été touchées par le conflit. 

À Amhara, les partenaires alimentaires ont fourni des vivres à quelque 56 000 personnes la semaine dernière.  Depuis fin décembre, plus de 10 millions de personnes ont reçu une aide alimentaire provenant du Gouvernement, de l’ONU et des ONG partenaires. 

Soudan du Sud 

La Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (UNMISS) indique que les ingénieurs de six pays contributeurs de troupes construisent et améliorent actuellement des routes à travers le pays. 

Jusqu’à présent, ces ingénieurs, originaires du Bangladesh, de Chine, de République de Corée, de Thaïlande, d’Inde et du Pakistan, ainsi que leurs partenaires ont réparé 3 200 kilomètres de routes. 

Cette semaine, les Casques bleus ont restauré une partie de la route qui relie Adwong à Malakal, la capitale de l’État du Haut-Nil.  Cela facilitera l’accès humanitaire et le commerce, tout en augmentant la liberté de mouvement dans son ensemble. 

Les ingénieurs de la MINUSS ont également fini de réparer certaines des routes principales de Malakal, notamment la route reliant la ville à l’aéroport. 

République centrafricaine

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) indique qu’elle a intensifié ses patrouilles à Nzaco, près de Bangassou dans la préfecture du Mbomou, pour accroître la sécurité dans la région.

Cette mesure a été prise à la suite d’une attaque lancée contre une base des Forces armées centrafricaines par des combattants qui appartiendraient au Mouvement patriotique pour la Centrafrique et au Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique.  Cette attaque contre la base des FACA, les Forces armées centrafricaines, a eu lieu le 28 avril.

Les agences humanitaires indiquent que plus de 60% des personnes ont déjà besoin d’aide en République centrafricaine et que la situation risque de s’aggraver dans les mois à venir car la crise en Ukraine perturbe les chaînes d’approvisionnement, et les prix du carburant, des médicaments et de la nourriture augmentent.  Le Secrétaire général a insisté sur ce point lors de son voyage en Afrique de l’Ouest.

Le prix de la farine de blé a notamment augmenté de 36% au cours des deux dernières semaines et devrait encore augmenter de 30% d’ici à août.

Selon les prévisions, 2,2 millions de personnes, soit environ 45% de la population de la République centrafricaine, souffriront de niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë pendant la période de soudure entre avril et août.

Les organisations de santé ne disposent que de 30% des médicaments et autres fournitures essentielles dont elles ont besoin pour leur réponse.

Il est également urgent d’intensifier la réponse humanitaire, et les besoins de financement augmenteront considérablement, notamment pour la santé, l’alimentation et la logistique.

Le plan de réponse humanitaire pour la République centrafricaine, qui cherche à lever 461 millions de dollars pour aider deux millions de personnes cette année, n’est financé qu’à 20%.

Iraq/COVID-19

L’équipe de pays des Nations Unies en Iraq continue d’aider les autorités à riposter et à se remettre de la pandémie.  Près de 8,6 millions de vaccins ont été acheminés en Iraq par le seul intermédiaire du Mécanisme COVAX, tandis que l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF appuient la distribution de vaccins par les autorités.  Plus de sept millions de personnes en Iraq sont désormais complètement vaccinées.

Pour stimuler la reprise, l’ONU a également soutenu plus de 620 projets d’infrastructure, qui bénéficient à plus de 4,2 millions de personnes, améliorant l’accès aux services de base, tout en réhabilitant des milliers de maisons, 84 centres de soins de santé et près de 200 écoles.

Plus de la moitié des rapatriés vivent désormais dans des lieux dotés de meilleurs services et infrastructures.

En outre, 150 000 réfugiés, personnes déplacées, rapatriés et autres groupes vulnérables reçoivent une aide en espèces.

Forêts

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), qui préside le Partenariat de collaboration sur les forêts, a remis le prix Wangari Maathai Forest Champions Award de cette année à la militante Cécile Ndjebet, du Cameroun, en reconnaissance de sa contribution exceptionnelle à la préservation des forêts et l’amélioration de la vie des personnes qui en dépendent.

Environ 70% des femmes camerounaises vivent dans des zones rurales et dépendent au moins en partie de la récolte de produits sylvicoles sauvages pour leur subsistance, mais beaucoup se voient refuser le droit de posséder des terres forestières.

Somalie

Dans une déclaration publiée hier, le Secrétaire général a condamné avec force l’attaque meurtrière perpétrée hier par les Chabab contre la base de la Mission de transition de l’Union africaine en Somalie (ATMIS) et son personnel de Casques bleus burundais, dans le Moyen-Chébéli.

Le Secrétaire général rend hommage à toutes les troupes de la Mission et exprime sa profonde gratitude pour leur travail et leur engagement en faveur de la paix et de la sécurité en Somalie.

Journée mondiale de la langue portugaise

La Journée mondiale de la langue portugaise est célébrée aujourd’hui.  La langue portugaise est non seulement l’une des langues les plus répandues dans le monde, avec plus de 265 millions de locuteurs répartis sur tous les continents, mais également la langue la plus parlée dans l’hémisphère sud. 

Contributions financières

La Tunisie a versé la totalité de sa contribution au budget ordinaire de l’ONU amenant à 97 le nombre d’États Membres à en avoir fait de même.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.