Imprimer
dbf220407
7 avril 2022

Point de presse quotidien du Bureau du Porte-parole du Secrétaire général de l’ONU: 7 avril 2022

(La version française du Point de presse quotidien n’est pas un document officiel des Nations Unies)

Ci-dessous les principaux points évoqués par M. Stéphane Dujarric, Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Conférence de presse

Demain, l’invité du point de presse sera M. David Gressly, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire pour le Yémen. 

À 11 heures, M. Boubaker Ben Belhassen, Directeur de la Division du commerce et des marchés de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) donnera une conférence de presse virtuelle sur l’Indice des prix des denrées alimentaires lesquels ont fait des bonds réguliers, ces quelques derniers mois. 

Ukraine

M. Martin Griffiths, Coordonnateur des secours d’urgence, s’est rendu à Boutcha et à Irpin, dans la banlieue de Kiev.  Il était accompagné de la Vice-Première Ministre de l’Ukraine, Mme Olha Stefanishyna. 

M. Griffiths a qualifié sa visite d’horrible.  Il a vu des charniers et des corps enveloppés dans du plastique, des dizaines de blocs d’appartements et de maisons détruits et des voitures incendiées dans la rue. 

M. Griffiths a dit que le monde est déjà profondément choqué par les images qui viennent de la zone et a fait écho à l’appel du Secrétaire général pour le lancement immédiat d’une enquête indépendante pour garantir un établissement effectif des responsabilités. 

De Boutcha, M. Griffiths est allé à Kiev où il s’est entretenu avec le Premier Ministre, M. Denys Shmyhal; la Vice-Première Ministre, Mme Olha Stefanishyna; l’autre Vice-Première Ministre, Mme Irina Vereschuk; le Ministre de la défense, M. Oleksii Reznikov; et la Vice-Ministre des affaires étrangères, Mme Emine Dzhaparova. 

M. Griffiths a écouté attentivement leurs points de vue et préoccupations et a cherché des idées sur la manière d’avancer vers une pause humanitaire et un passage sécurisé pour l’aide humanitaire et les évacuations.  Il avait également abordé ces questions lundi dernier, à Moscou, avec les responsables du Gouvernement russe. 

M. Griffiths a réaffirmé l’engagement de l’ONU à contribuer à la protection des civils et à aider tous ceux qui en ont besoin, aussi vite que possible. 

Il a aussi dit qu’après sa réinstallation temporaire, l’ONU va rétablir sa présence humanitaire et son leadership à Kiev, ce dont les autorités ukrainiennes se sont chaleureusement félicitées. 

M. Griffiths a aussi écouté le leadership de l’Ukraine sur les derniers efforts que l’ONU a déployés dans le pays.  Il s’est dit profondément impressionné par le travail, notant en particulier les derniers convois chargés d’une aide vitale dans un certain nombre d’endroits essentiels. 

Ces six dernières semaines, les agences de l’ONU et les ONG humanitaires ont spectaculairement intensifié leurs opérations.  Quelque 160 des partenaires de l’ONU sont désormais présents dans toutes les 24 provinces de l’Ukraine, contrairement à la situation d’il y a six semaines quand les opérations se limitaient à l’est de Donetsk et de Louhansk. 

M. Griffiths a noté que l’ONU et ses partenaires ont aidé à ce jour au moins deux millions de personnes et que les convois humanitaires ont été mobilisés pour aider des milliers de personnes désespérées dans les zones les plus durement touchées par le conflit, dont Soumy, Kharkiv et Sievieredonetsk.

Les agences humanitaires travaillent sans relâche pour accélérer l’acheminement de l’aide mais pour assister ceux qui ont en le plus besoin, il est important que les parties coopèrent avec elles pour assurer un passage sécurisé de l’aide et des pauses humanitaires. 

Quant au financement, l’Appel éclair de 1,1 milliard de dollars est financé à ce jour à hauteur de 58%, soit 657 millions de dollars. 

Rwanda

Ce jour marque le vingt-huitième anniversaire du génocide contre les Tutsis au Rwanda, l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire de l’humanité. 

Dans son message, le Secrétaire général déclare que nous sommes saisis d’admiration devant la résilience de celles et ceux qui ont survécu.  Et nous réfléchissons aux manquements dont nous avons été responsables en tant que communauté internationale.

Au Rwanda même, l’équipe des Nations Unies a aussi marqué l’anniversaire et a dit que le pays dans lequel elle travaille est l’exemple même d’une capacité extraordinaire de pardon, de résilience, de dignité et d’unité d’action.  Le Coordonnateur résident, M. Fodé Ndiaye, a ajouté que le Rwanda a montré au monde entier la manière dont un leadership fort, une gouvernance efficace et un travail acharné peut conduire à la reconstruction d’un pays merveilleux. 

Arménie/Azerbaïdjan

L’ONU salue la réunion entre le Premier Ministre de l’Arménie et le Président de l’Azerbaïdjan, sous les auspices du Président du Conseil européen, M. Charles Michel.  La réunion a lieu hier, à Bruxelles, et l’ONU est encouragée par les contacts constants et directs au plus haut niveau entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.  L’ONU prend note de l’engagement déclaré des parties à poursuivre les négociations et à prendre des mesures concrètes pour réaliser la paix et la stabilité dans la région. 

L’ONU note avec appréciation le rôle de l’Union européenne qui facilite le maintien des contacts et exhorte les parties à traiter de toutes les questions en suspens par le dialogue et dans le cadre des mandats existants.  L’ONU est prête à appuyer de tels efforts par la fourniture d’une aide humanitaire mais aussi d’une aide à la relance et à la consolidation de la paix.

Yémen

L’ONU prend note de la décision du Président du Yémen, M. Abd Rabbuh Mansur Hadi, de confier ses pleins pouvoirs, de manière irrévocable, au tout nouveau Conseil du leadership présidentiel.  L’ONU est prête à travailler avec le Président dudit conseil ainsi qu’avec les parties yéménites pour parvenir à une trêve durable et à un règlement inclusif et négocié du conflit.

L’ONU exprime sa gratitude au Royaume d’Arabie saoudite pour avoir annoncé une enveloppe de 300 millions de dollars pour la réponse humanitaire qu’elle mène au Yémen.  Cette contribution généreuse ira aux besoins humanitaires du peuple yéménite dans tout le pays.  Le mois dernier, la Conférence de haut niveau d’annonces de contribution a mobilisé 1,3 milliard de dollars pour la réponse humanitaire au Yémen.

L’ONU accueille aussi chaleureusement l’annonce d’un train de mesures de 3 milliards de dollars par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis pour aider l’économie yéménite.  Cet appui aura un impact majeur sur la stabilisation du rial yéménite, en conduisant à la chute des prix et en réduisant la pénurie de carburant, autant de moteurs des besoins humanitaires. 

Mali

Aujourd’hui, le Conseil de sécurité a discuté de la situation au Mali.  Dans sa déclaration liminaire, M. El-Ghassim Wane, Chef de la mission des Nations Unies dans le pays (MINUSMA), a réitéré ses préoccupations face à la situation en matière de sécurité. 

Intervenant par vidéo, il a évoqué les informations sur les violations des droits de l’homme commises contre des civils à Moura.  M. Wane a salué l’ouverture d’une enquête par les autorités maliennes mais il a ajouté qu’il est tout aussi impératif que la mission des Nations Unies ait accès au lieu où les violations auraient été commises, conformément au mandat conféré par le Conseil de sécurité. 

Sur le plan politique, le Représentant spécial a prévenu que le statu quo actuel représente d’énormes risques pour l’avenir de l’accord de paix et prive les populations des dividendes de cette paix qu’elles espèrent tant.  Il a aussi souligné qu’il ne faut épargner aucun effort pour parvenir à un accord sur la transition.  

Djibouti

L’équipe des Nations Unies dans le pays aide toujours les autorités à riposter à la pandémie et autres problèmes. 

En 2021, l’équipe de l’ONU a distribué près de 900 000 équipements de protection individuelle et 200 000 tests rapides.  À ce jour, 150 000 personnes ont reçu au moins une première dose de vaccin; 270 000 ayant été acheminées par le biais du Mécanisme COVAX. 

L’ONU a aussi contribué à la distribution de nourriture à plus de 100 000 personnes vulnérables, aidant les autorités à répondre aux besoins de 34 000 réfugiés et de plus de 6 000 migrants.  Dans les zones rurales, l’accès à l’eau de plus 40 000 personnes s’est amélioré et 240 tonnes d’aliments pour bétail ont été distribuées à plus de 2 400 éleveurs.  Quelque 212 hectares de terres agricoles ont été réhabilitées, au profit de 47 000 personnes. 

En outre, 19 000 enfants ont été vaccinés contre la rougeole et la polio et les gens testés positifs pour la tuberculose sont soignés, avec un taux de guérison de 82%. 

Pérou

L’équipe des Nations Unies, dirigée par le Coordonnateur résident, M. Igor Garafulic, suit de près la situation politique de ces derniers jours.  Elle appelle tous les acteurs à s’abstenir de la violence et à désamorcer la situation, à la lumière des derniers troubles sociaux qui ont causé la mort de civils, et blessé des officiers de police et des civils, lors des affrontements. 

L’équipe des Nations Unies a aussi réitéré son appel à ce que tous les rassemblements se déroulent pacifiquement, soulignant que les libertés de réunion et d’expression sont des droits fondamentaux et contribuant à renforcer le dialogue entre les citoyens et l’État.  L’ONU encourage toutes les autorités et les citoyens à s’engager dans un dialogue pour trouver des solutions pacifiques. 

Amérique latine et Caraïbes

L’ONU coordonne la formation des soldats de la paix de la Bolivie, du Brésil, du Chili, de l’Équateur, du Guatemala, du Mexique, du Pérou et de l’Uruguay, ainsi que celle de 21 civils.  La formation s’est terminée cette semaine au Brésil, préparant un nouveau groupe de 180 hommes et femmes aux opérations de paix des Nations Unies.  Dirigée par la Coordonnatrice résidente au Brésil, Mme Silvia Rucks, l’équipe des Nations Unies s’est impliquée dans le processus de recrutement, avec l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). 

Journée mondiale de la santé

À l’occasion de la Journée mondiale, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé un appel urgent aux leaders et à tous les peuples pour qu’ils prennent de toute urgence des mesures pour préserver la santé et atténuer la crise climatique, dans le cadre de la campagne « Notre planète, notre santé ». 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.