Imprimer
AG/12420
20 mai 2022
Soixante-seizième session, 73e séance plénière – matin

L’Assemblée générale rend hommage au cheik Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Président « visionnaire » des Émirats arabes unis

L’Assemblée générale s’est réunie, ce matin, en hommage à la mémoire de Son Altesse le cheik Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Président des Émirats arabes unis, décédé le 13 mai dernier.  Les orateurs ont unanimement salué un président « visionnaire », « tolérant » et « généreux », doté d’une « grande sagesse ».  Notre cœur est lourd mais empli d’espérance, a déclaré la déléguée des Émirats arabes unis, qui a rappelé que le défunt ne fixait aucune limite à l’espoir qu’il avait en son pays. 

C’est le Président de l’Assemblée générale, M. Abdulla Shahid, qui a ouvert cet hommage solennel, en rappelant la vision et le « brio politique » du cheik, soulignant notamment son engagement en faveur du développement durable et d’une plus grande participation des femmes. 

Après que l’Assemblée a observé une minute de silence, le Secrétaire général a pris la parole pour rappeler tout ce que le défunt avait appris de son propre père, le fondateur des Émirats arabes unis.  Le cheik Khalifa bin Zayed Al Nahyan a ensuite participé à la métamorphose des Émirats arabes unis en faisant surgir des mégalopoles de ce pays désertique, a dit M. António Guterres qui a aussi souligné son action en faveur de la lutte contre les changements climatiques.  « Nous sommes en deuil mais nous sommes inspirés par son Altesse », a-t-il ajouté.

Nous disons adieu à un pionnier, a renchéri le Koweït, au nom du Groupe des États arabes.  Il a insisté sur les progrès économiques, scientifiques et civilisationnels des Émirats arabes unis, dirigés par un cheik, qui pendant son long parcours de plus de 40 ans, a participé aux grands événements du monde, avec responsabilité et l’objectif d’assurer à son pays une place de premier plan.  Il a en effet fait des Émirats arabes unis la deuxième économie de la région, en mettant l’accent sur la santé et l’éducation, piliers du développement durable, a souligné le Danemark, au nom du Groupe des États d’Europe occidentale et autres États.

La Mauritanie, au nom du Groupe africain, a rappelé les dons faits par les Émirats arabes unis à de nombreux pays au Moyen-Orient et en Afrique, notant que ceux-ci ont permis de sauver des vies humaines.  Le cheik Khalifa bin Zayed Al Nahyan était un fervent partisan du développement durable, a renchéri Oman, au nom des États d’Asie et du Pacifique, en rappelant la sagesse, la modération et l’intelligence du défunt. 

La République tchèque, au nom des pays d’Europe orientale, a parlé d’une « immense perte » pour son peuple et le monde entier, tandis que le Pérou, au nom des pays d’Amérique latine et des Caraïbes, a rappelé l’attachement du défunt à la justice.  Son héritage nous accompagnera toujours, a renchéri la représentante des États-Unis.  À l’instar de son homologue du Pakistan, qui s’exprimait au nom de l’Organisation de coopération islamique, elle a salué un dirigeant « sage et visionnaire », tandis que le Conseil de coopération du Golfe, par la voix de l’Arabie saoudite, a honoré un modèle de tolérance et d’humanité.  Enfin, la déléguée des Émirats arabes unis a fait valoir que, grâce au leadership du défunt, 50% des représentants élus dans son pays sont désormais des femmes, tandis que quelque 135 pays ont reçu une aide pour faire face à la pandémie de COVID-19.  « Qu’il repose en paix », a-t-elle déclaré, en conclusion de cet hommage solennel. 

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.