Imprimer
SG/SM/21029
16 novembre 2021

Éthiopie: le Secrétaire général demande de nouveau la libération immédiate des membres du personnel des Nations Unies et un accès humanitaire sûr

La déclaration suivante a été communiquée, aujourd’hui, par le Porte-parole de M. António Guterres, Secrétaire général de l’ONU:

Le Secrétaire général réitère son appel à la libération immédiate des membres du personnel des Nations Unies détenus en Éthiopie.  À la connaissance du Secrétaire général, les membres du personnel sont détenus sans chef d’inculpation et aucune information précise n’a été fournie sur les raisons de leur arrestation.  Le personnel des Nations Unies accomplit un travail critique et impartial en Éthiopie.  Le Secrétaire général souligne l’obligation de respecter les privilèges et immunités du personnel des Nations Unies, tant international qu’éthiopien, ainsi que de protéger le personnel des Nations Unies et les autres travailleurs humanitaires en Éthiopie, y compris contre la détention arbitraire.

Le Secrétaire général exprime sa préoccupation face aux informations faisant état d’arrestations et de détentions arbitraires, qui contribuent à aggraver les divisions et le ressentiment entre les groupes.  Il appelle les autorités à dénoncer publiquement et sans équivoque le ciblage d’un ou plusieurs groupes ethniques particuliers et à démontrer leur attachement aux droits humains et à l’état de droit.

Le conflit militaire n’apportera pas une paix et une stabilité durables à l’Éthiopie.  Le Secrétaire général exhorte les parties à mettre fin aux hostilités et à donner la priorité au bien-être des civils.  Un accès humanitaire sûr et sans entrave doit être rétabli de toute urgence.  Le Secrétaire général souligne que les défis auxquels l’Éthiopie est confrontée ne peuvent être résolus que par un dialogue impliquant tous les Éthiopiens.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.