Imprimer
SG/SM/20697
22 avril 2021

Sommet des leaders sur le climat: M. Guterres se félicite des contributions déterminées au niveau national, nouvelles et renforcées, dont celle annoncée par le Président Biden

On trouvera ci-après la déclaration du Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, à la fin de la séance inaugurale du Sommet des leaders sur le climat:

Je remercie le Président Joseph Biden d’avoir convoqué le Sommet des leaders aujourd’hui.  Les engagements et les mesures annoncés impriment un élan très nécessaire à nos efforts collectifs contre la crise climatique, à la veille de la COP26, prévue au mois de novembre à Glasgow. 

Je salue l’annonce des contributions déterminées au niveau national, nouvelles et renforcées, dont celles des États-Unis, du Canada et du Japon.  Le Brésil s’est s’engagé à atteindre la neutralité carbone d’ici à 2050 et la République de Corée, à cesser tout financement extérieur au charbon et à présenter une contribution plus ambitieuse cette année.  Le leadership de tous les principaux émetteurs sera essentiel pour assurer le succès à Glasgow.  Il est désormais urgent que tous les pays, en particulier les autres principaux émetteurs, présentent leur plan sur les changements climatiques, bien avant la COP26. 

Le prochain Dialogue de Petersberg sur le climat, le Partenariat pour la croissance verte et le Sommet mondial sur les objectifs fixés ainsi que celui des leaders du G7 seront des moments cruciaux pour offrir des engagements financiers vitaux, en particulier l’objectif de mobiliser 100 milliards de dollars au profit des pays en développement, fixé il y a plus d’une décennie.  Le monde nous regardera avec attention, surtout ceux qui vivent déjà les graves répercussions des changements climatiques et de la crise économique actuelle.  Respecter les engagements pris en matière de financement et d’adaptation est une condition préalable au succès et je suis encouragé par les annonces faites aujourd’hui par le Président Biden. 

Le sommet d’aujourd’hui montre que le vent tourne en faveur de l’action climatique mais qu’il y encore un long chemin à parcourir.  Pour éviter une catastrophe climatique permanente, nous devons de toute urgence tirer parti de l’élan imprimé aujourd’hui dans cette année décisive pour les peuples et la planète.

J’attends avec impatience de voir les leaders au mois de septembre pour donner un dernier élan à la COP26.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.