Imprimer
SC/14646
27 septembre 2021

Déclaration à la presse faite par le Conseil de sécurité sur le Liban

On trouvera ci-après le texte de la déclaration à la presse faite, aujourd’hui, par le Président du Conseil de sécurité pour le mois de septembre, janvier, Mme Geraldine Byrne Nason (Irlande):

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de l’annonce, le 10 septembre 2021, de la formation au Liban d’un nouveau gouvernement placé sous la houlette du Premier Ministre Najib Mikati, ainsi que du vote de confiance du Parlement libanais, le 20 septembre 2021, premiers pas nécessaires vers la résolution de la crise libanaise.

Les membres du Conseil ont réaffirmé leur ferme soutien à la stabilité, la sécurité, l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance politique du Liban, conformément aux résolutions 1701 (2006), 1680 (2006), 1559 (2004) et 2591 (2021) ainsi qu’à d’autres résolutions du Conseil et déclarations de la présidence portant sur la situation au Liban.

Les membres du Conseil ont vivement engagé le nouveau Gouvernement libanais à mettre en œuvre rapidement et de manière transparente les réformes connues et concrètes dont il a réaffirmé la nécessité dans sa déclaration ministérielle.  Le pays doit mener ces réformes essentielles s’il veut répondre aux besoins criants et aux aspirations légitimes de la population libanaise face aux conditions de sécurité et aux difficultés économiques, sociales et humanitaires actuelles.  Les membres du Conseil ont également souligné qu’il importait que de telles réformes soient mises en œuvre, dans l’intérêt de l’efficacité de l’appui international.

Les membres du Conseil de sécurité ont souligné l’importance de la tenue d’élections libres, équitables et inclusives en 2022, dans la transparence et selon le calendrier prévu, d’élections auxquelles les femmes puissent participer pleinement, en tant que candidates et qu’électrices, et sur un pied d’égalité avec les hommes.  Ils ont vivement engagé le Gouvernement libanais à entamer sans tarder les travaux préparatoires nécessaires pour cette étape cruciale.

Les membres du Conseil ont réaffirmé une nouvelle fois qu’une enquête indépendante, impartiale, approfondie et transparente devait être rapidement menée sur les explosions qui ont frappé Beyrouth le 4 août 2020.

Les membres du Conseil ont demandé à toutes les parties libanaises d’appliquer à titre prioritaire une politique concrète de dissociation de tout conflit externe, comme énoncé dans les déclarations antérieures, en particulier la Déclaration de Baabda de 2012.

À l’intention des organes d’information • Document non officiel.